Grenoble : c'était quoi ces points scintillants qui ont traversé le ciel vendredi soir ?

Une drôle de ligne lumineuse s'est formée dans le ciel vendredi soir, ce qu'ont remarqué de nombreux Grenoblois. Il s'agit d'un train de satellites lancé par la firme américaine SpaceX. De nouveaux passages vont se produire samedi et dimanche soir.
Des points lumineux traversant le ciel ont été repérés par de nombreuses personnes à Grenoble.
Des points lumineux traversant le ciel ont été repérés par de nombreuses personnes à Grenoble. © Capture d'écran Twitter
Dans la soirée du vendredi 24 avril, les habitants de Grenoble et des alentours étaient nombreux à s'étonner, sur les réseaux sociaux, de voir une série de points lumineux traverser le ciel de l'Isère. Un "joli spectacle" dont la provenance a fait douter certains internautes.

Pas un avion, ni une étoile filante, cette ligne scintillante était en fait un train de satellites Starlink du géant américain SpaceX. Ce n'est pas la première fois que l'on peut observer des satellites lancés par la firme du milliardaire américain Ellon Musk dans le ciel isérois.
 
Starlink est un projet d'accès à Internet visant au déploiement d'une constellation de plusieurs milliers de satellites de télécommunications. Des dizaines d'objets vont être lancés à orbite basse dans les jours à venir. Ce phénomène lumineux pourrait donc se reproduire dans la soirée du samedi 25 avril et du dimanche 26 avril, si la météo reste clémente et que les nuages ne viennent pas gâcher la fête.

 

Quand pourra-t-on les revoir ?


Vous ne voulez pas manquer les prochains lancers ? Le site Heavens Above recense tous les passages des objets Starlink, entre autres phénomènes astronomiques. Il suffit de renseigner votre ville, et vous pourrez consulter les dates et heures des passages au-dessus de chez vous.
 
À Grenoble, le prochain train de satellite sera observable ce samedi soir à partir de 22h03. Et le spectacle prendra fin à 22h08. La luminosité des objets est située entre 1,4 et 1,8, assez pour les voir à l'œil nu. Plus ce chiffre, la magnitude des objets, est faible, plus ils seront facilement observables.

Par ailleurs, il faut savoir que les satellites Starlink sont toujours orientés de l'Ouest vers l'Est, ainsi que le rapportent nos confrères du Numerama. Un début d'indication pour savoir où regarder dans le ciel. Et une bonne distraction pendant le confinement.

 
Poursuivre votre lecture sur ces sujets
astronomie culture sciences espace