Grenoble : des œuvres d'art, réalisées par de jeunes talents, données tous les soirs aux internautes

Publié le Mis à jour le
Écrit par A.B avec Clara Delcroix
Une trentaine d'œuvres d'art réalisées par des artistes de Grenoble sont données tous les jours aux plus réactifs.
Une trentaine d'œuvres d'art réalisées par des artistes de Grenoble sont données tous les jours aux plus réactifs. © FTV

Une trentaine d'œuvres d'art, réalisées par de jeunes talents de Grenoble, sont données tous les soirs du mardi 7 au vendredi 10 décembre. L'occasion de faire connaître des artistes émergents et de donner la possibilité au grand public d'accéder à des sérigraphies originales.

Après Lille, Toulouse et Besançon, l'opération "Impressions Partagées" est arrivée à Grenoble, depuis le début de la semaine et se prolonge jusqu'au vendredi 10 décembre. Tous les soirs, à 18 heures, trente exemplaires d'œuvres d'art urbain, réalisées par des artistes locaux, sont offerts aux internautes.

Cette semaine, quatre noms émergents de l'agglomération grenobloise (Asaz One, Ekis, Pf Juin, Snek) ont eu carte blanche pour réaliser des sérigraphies. Cette technique consiste à appliquer des couches de peinture avec l'aide de pochoirs sur différents supports.

durée de la vidéo : 01min 52
À Grenoble, des œuvres d'art données au grand public ©FTV

"J'ai trouvé ça intéressant qu'ils aient envie de promouvoir des petits artistes. C'est compliqué de se faire connaître et le fait de le faire par ville, par l'intermédiaire d'une personne qui connaît bien les artistes locaux, j'ai trouvé ça bien", réagit Asaz One, repéré par le centre d'art Spacejunk.

Des œuvres écoulées en quelques minutes

Pour obtenir une de ces œuvres, il faut se rendre chaque soir, jusqu'au vendredi 10 décembre, sur le site de la Fondation Desperados, en charge de l'initiative. Mais attention : il faut également faire preuve de réactivité. Ce mardi 7 décembre, les "graphs" de Pf Juin se sont écoulés en trois minutes à peine.

"Je trouve ça bien de laisser l'opportunité à des gens d'avoir des œuvres d'art. Gratuitement c'est encore mieux. Aujourd'hui, le prix de l'art peut être très élevé", témoigne l'artiste grenoblois.

Pour le directeur du centre d'art Spacejunk à Grenoble, Jérôme Catz, l'initiative créée en 2020 permet à de jeunes talents de se faire connaître : "C'est pas mal, parce que ça les met sous les feux de la rampe, ça leur permet de se familiariser avec une nouvelle technique."

Après l'opération "Impressions Partagées", les artistes pourraient bien se faire connaître à une toute autre échelle : "Le deal c'était qu'au moins un de ces quatre artistes fasse une fresque dans le cadre du Street Art Fest. On va essayer de mettre la barre un peu haut et de faire en sorte que les quatre artistes réalisent une fresque."

En complément, les œuvres des artistes de Lille, Toulouse et Besançon seront également exposées pendant le Street Art Fest de Grenoble, en juin prochain.

En partenariat avec France 3 France Bleu et Make.org

Participez à la consultation citoyenne sur la présidentielle 2022

Faites-vous entendre ! France 3 Régions s'associe à la consultation Ma France 2022, initiée par France Bleu sur la plateforme Make.org. Le but ? Vous permettre de peser dans le débat démocratique en mettant vos idées les plus plébiscitées au centre de la campagne présidentielle.