• FAITS DIVERS
  • SOCIÉTÉ
  • DÉCOUVERTE
  • ECONOMIE
  • CULTURE
  • SPORT

Grenoble : interpellé au volant d'un véhicule volé après un délit de fuite, le mineur de 17 ans nie les faits

Un mineur a été interpellé par la police de Grenoble au volant d'un véhicule volé, dans la nuit de lundi à mardi. Photo d'illustration. / © Cyrille Ardaud / MAXPPP
Un mineur a été interpellé par la police de Grenoble au volant d'un véhicule volé, dans la nuit de lundi à mardi. Photo d'illustration. / © Cyrille Ardaud / MAXPPP

Deux adolescents de 17 ans ont été interpellés, dans la nuit de lundi à mardi, après avoir été aperçus dans un véhicule volé appartenant au centre de loisirs de Grenoble. Mis en examen pour vol et délit de fuite, ils nient les faits.

Par @F3Alpes

L'association des centres de loisirs de Grenoble a été victime d'un vol, dans la nuit de lundi à mardi. Le fin mot de l'affaire n'a pas encore été déterminé par les enquêteurs, mais deux mineurs de 17 ans ont été interpellés et mis en examen pour "recel de vol par effraction de véhicule" et "refus d'obtempérer".

Il est environ 3 heures du matin, mardi 2 juillet, quand un équipage de la BAC croise le véhicule utilitaire volé, sur Léon Jouhaux à Grenoble. Le conducteur a le visage dissimulé et porte des gants, c'est pourquoi les fonctionnaires tentent de procéder à un contrôle. Mais au lieu de s'arrêter, le jeune homme prend la fuite et ses trois occupants abandonnent le véhicule quelques rues plus loin.

Deux d'entre eux sont interpellés, le conducteur âgé de 17 ans, non titulaire du permis de conduire, et une passagère du même âge. Dans le sac de l'adolescent, les policiers trouvent un pied de biche, un tournevis, plusieurs clés de véhicules et un appareil photo. Et le véhicule qu'il conduisait n'est autre que celui du centre de loisirs de Grenoble. C'est là que les fonctionnaires constatent que les locaux ont subi une effraction : la porte a été endommagée et les bureaux ont été fouillés.

Entendu par les enquêteurs, le conducteur déclare avoir trouvé le véhicule moteur tournant avec tous les objets à l'intérieur en pleine rue. Il affirme l'avoir conduit, conscient qu'il n'a pas le permis de conduire, mais se dit étranger au vol commis dans le centre de loisirs et ne reconnaît pas le refus d'obtempérer. Les enquêteurs découvrent alors qu'il est inscrit au fichier des personnes recherchées après une fugue d'un foyer.

La passagère, quant à elle, déclare avoir été prise en route, sachant que le véhicule avait été volé. L'identité du troisième malfrat n'est pas encore connue des enquêteurs, les deux mis en cause refusant de s'exprimer à ce sujet. L'association des centres de loisirs de Grenoble a porté plainte contre les deux mineurs qui ont été mis en examen. Ils sont tous deux convoqués devant un officier de police judiciaire, le 4 octobre pour le conducteur et le 24 juillet pour la passagère.

 

Sur le même sujet

Ligue 2 : le GF 38 reçoit l'AC Ajaccio au Stade des Alpes

Les + Lus