• FAITS DIVERS
  • SOCIÉTÉ
  • DÉCOUVERTE
  • ECONOMIE
  • CULTURE
  • SPORT

Les panneaux solaires, rentables ou pas ? A Grenoble, la Métro propose un outil sur internet pour tester son toit

Photo d'illustration / © SEBASTIEN LAPEYRERE - Maxppp
Photo d'illustration / © SEBASTIEN LAPEYRERE - Maxppp

Installer des panneaux solaires sur son toit, pourquoi pas, mais est-ce vraiment rentable ? L'agglomération de Grenoble propose un nouvel outil sur internet pour évaluer la rentabilité d'une telle opération. Il suffit de rentrer son adresse sur un simulateur...

Par Yann Gonon

La Métropole de Grenoble présente "Métrosoleil", un nouvel outil en ligne d'aide à la prise de décision en matière d'installation de panneaux solaire. En quelques clics, on peut savoir si le toit de sa maison est bien orienté et si une telle installation sera rentable.

"En Allemagne et dans le nord de la France, il y a bien des panneaux solaires et à Grenoble, on est déjà un peu dans le sud" ! Bertrand Spindler, maire de la La Tronche et vice-président de la Métropole délégué à l'énergie, est convaincu du potentiel de développement de l'énergie solaire dans l'agglomération. Avec Métrosoleil, les habitants vont pouvoir eux-même se rendre compte de l'intérêt, ou pas, d'investir dans les panneaux.

Métrosoleil, c'est le nouvel outil en ligne proposé par la Métro sur son site internet. L'utilisation est très simple. Il suffit de rentrer son adresse pour découvrir si le toit de sa maison est en "jaune" ou plutôt en "orange", voire en "noir".

Vous pouvez tester votre propre adresse en cliquant ICI.

Basé sur une carte IGN, l'outil, plutôt facile, voire ludique à utiliser, permet de découvrir la puissance d'ensoleillement de chaque toiture de l'agglomération : du plus clair (fort potentiel solaire) au plus sombre (faible potentiel) en fonction de l’orientation et de l’ombre portée par les montagnes ou des immeubles.

L'objectif est d'inciter les habitants pour espérer "multiplier par 6 la surface de panneaux installés" sur le territoire de la Métropole, explique Bertrand Spindler.

Auto-consommation ou vente d'électricité, chacun peut en quelques clics vérifier la rentabilité de son projet. La Métro propose également une liste d'entreprises "certifiées" vers lesquels les particuliers peuvent se tourner pour une éventuelle installation.
 

Sur le même sujet

Puy-de-Dôme : les verrues près du puy de Dôme disparaissent

Les + Lus