Grenoble : mouvement de grève illimitée à Métrovélo, les "vélos jaunes" à l'arrêt

Publié le Mis à jour le
Écrit par France 3 Alpes

Portes closes depuis ce mardi 7 septembre à Métrovélo à Grenoble, pour cause de grève illimitée. Manque de personnel, bugs informatiques à répétition, et autres dysfonctionnements, les salariés dénoncent la dégradation de leur environnement de travail.

L'atelier est fermé, comme tous les autres guichets de Métrovélo ce mardi. Le service de location des fameux vélos jaunes de l'agglomération de Grenoble est en grève illimitée. 

Les grévistes dénoncent "la dégradation de leurs conditions de travail, des problèmes d'informatique récurrents, un manque de dialogue et de communication et de nombreux dysfonctionnements".

Un exemple ? "Plus un seul vélo n'est disponible en ces jours de rentrée. D'habitude on en a peu à cette époque, mais là, on en a plus un seul. Louer des vélos, c'est pourtant notre coeur de métier, et ce qui est désastreux, c'est qu'en ligne on permet aux gens de réserver un vélo, et de le payer, alors que dans les faits, il n'y ont pas accès et ça, c'est désastreux", dénonce Thomas Marquet, salarié gréviste, qui attribue ces dysfonctionnements à "des logiciels de réservation défectueux, et un nombre insuffisant de vélos".

Joan Tosi, autre salarié gréviste renchérit : "ce n'est pas un problème de salaire aujourd'hui, ce que l'on demande, ce sont des outils pour pouvoir faire notre métier, nos métiers, que ce soit les mécaniciens et les personnels en agence du mieux possible".

Voilà un peu d'un an que le service de location de vélos, à la journée, à la semaine, ou à l'année, est géré par une société privée, qui a remporté l'appel d'offres. A ce jour, les salariés en grève n'ont reçu aucune nouvelle de leur employeur concernant leurs revendications. Ils ont voté ce soir la poursuite du mouvement.