Grenoble : “Nora par les frontières”, une aventure théâtrale avec un groupe de réfugiés

© Patrick L'Ecolier / APARDAP
© Patrick L'Ecolier / APARDAP

"Nora par les frontières", c'est une aventure théâtrale avec un groupe de réfugiés. L'association de parrainage républicain APARDAP a mis en scène leurs témoignages. Pour rétablir la vérité sur leur vécu, dans le pays qu'ils ont fui, et aussi sur l'accueil qu'on leur réserve ici.

Par Jean-Christophe Pain


© Patrick L'Ecolier / APARDAP
© Patrick L'Ecolier / APARDAP

Seize réfugiés ont accepté de monter sur scène, de s'exposer, pour témoigner de leur vécu. Pour eux qui ont fui la guerre, la dictature, la misère, il s'agit de s'exprimer librement, enfin.

Et aussi de rétablir leur vérité sur ce qu'ils vivent en exil. Auprès de français qui souvent méconnaissent les raisons pourlesquelles ces "migrants" ont quitté leur pays, leurs amis, leur famille. 


Une pièce-témoignage


Les textes de "Nora par les frontières" ont été écrits par Alain Lecomte, à partir des témoignages entendus à la permanence d'accueil de l'APARDAP à Grenoble. L'APARDAP est une association de parrainage républicain des demandeurs d'asile et de protection.

Outre ses missions de soutien et d'accompagnement de ces personnes, elle initie de multiples actions culturelles visant à lutter contre les stéréotypes négatifs vis-à-vis des populations migrantes. L'APARDAP a notamment mis en place des ateliers d'écriture parrains-filleuls, et un atelier théâtre depuis maintenant deux ans. 

"Nora par les frontières"
Intervenants : Dick Chabert, Malissa Garcia, Jean-Claude Gallotta Reportage : Jc Pain, F. Ceroni, JJ. Picca

C'est dans le cadre de cet atelier théâtre que la pièce "Nora par les frontières" a vu le jour. Les seize participants, originaires d'Afrique de l'Ouest pour la plupart, ont vécu ensemble 18 mois d'apprentissage et de répétitions pour se produire sur une vraie scène, celle de La Vence Scène, le 23 juin prochain, à Saint-Egrève près de Grenoble.

Jean-Claude Gallotta en pleine répétition avec Les Indisciplinés / © Patrick L'Ecolier / APARDAP
Jean-Claude Gallotta en pleine répétition avec Les Indisciplinés / © Patrick L'Ecolier / APARDAP

Ce groupe, baptisé "Les Indisciplinés", a été accompagné, pour la mise en scène, par Patricia L'Ecolier, de l'APARDAP, et par Karine Vivant, membre de la CIMADE et de la coordination du festival Migrant'Scène. La partie dansée du spectacle a été encadrée par Ximena Figueroa, chorégraphe du groupe Emile Dubois-Jean-Claude Gallotta. Ce dernier n'a pas oublié que ses parents ont fui le fascisme italien, comme aujourd'hui certains "migrants" fuient la dictature. 


Pourquoi "Les Indisciplinés" ?


Les réfugiés-comédiens de Nora expliquent : "en fait, c'est un clin d'oeil à ce que nous étions au pays. D'où nous venons, il y a un ordre établi et nous, nous sommes des gens qui nous opposons à cet ordre qui n'est pas démocratique (...) En France, on a la possibilité de dire ce qu'on pense, la possibilité de s'exprimer. Nous sommes nombreux à être partis, à nous exiler, à venir en France ou ailleurs, car là-bas nous sommes traités comme des parias, des gens qui désobéissent."  

 

"Nora par les frontières" le 23 juin à La Vence Scène de Saint-Egrève (Isère)




 

Sur le même sujet

toute l'actu théâtre

toute l'actu Danse

Suicide d'une employée mucinipale à Chambéry : la famille dénonce un harcèlement au travail

Les + Lus