A Grenoble, les profs grévistes du collège Vercors font cours devant le Rectorat

© N.Rapuc/France 3 Alpes
© N.Rapuc/France 3 Alpes

Pour leur sixième journée de grève, des enseignants du collège Vercors ont fait cours... devant le Rectorat. Ils réclament toujours des postes de surveillants. Qui leur ont été retirés suite au gel des contrats aidés.

Par Jean-Christophe Pain

"Nous n'avons toujours pas obtenu les 1,5 équivalents temps plein d'assistants d'éducation qui nous manquent : le Rectorat continue visiblement à faire la sourde oreille. Aujourd'hui, pour le sixième jour consécutif, aucun cours n'est assuré".

"Puisque les surveillants du collège (il en reste !), les profs, les parents d'élèves se déplacent tous les jours au Rectorat, nous nous sommes dit qu'il serait approprié de marier action et contenu pédagogique".


C'est ainsi que l'équipe éducative du collège Vercors explique son action ce vendredi 15 septembre. Donner cours devant le Rectorat, l'initiative n'est en effet pas banale !

Grève au collège Vercors, saison 2, jour 6 


Les grévistes rappellent que l'an dernier, le collège s'était retrouvé dans la même situation. Pas assez de surveillants. Le Rectorat, à les croire, avait rétabli la situation... après 9 jours de grève.

Mais, sur les 3 postes obtenus alors, 2 étaient... des contrats aidés ! Ces fameux emplois désormais gelés par l'Etat. Pour l'équipe éducative, tout, ou presque, est à refaire en cette rentrée.

D'autant plus que le nombre d'élèves a augmenté. 15 de plus cette année. 415 au total. Les grévistes demandent donc maintenant 2 équivalents temps plein (ETP).

Or, depuis le début de cette nouvelle grève, le Rectorat leur a accordé un demi ETP. Ils en réclament donc toujours 2 de plus, soit 3 postes de surveillants. Et, cette fois, de vrais assistants d'éducation, pas des contrats aidés. Evidemment.


Grève au collège Vercors : saison 2 jour 6
Intervenants : Rosalie Four Maman d'un élève de 4ème, Viviane Henry Inspectrice académique Directrice de l'inspection nationale de l'Isère, Gersende Piat Professeur de mathématiques Equipe France 3 Alpes : Nathalie Rapuc, Didier Albrand, Thao Huynh


De son côté, le Rectorat affirme que "toutes les mesures ont été prises pour que l'ensemble des emplois de vie scolaire soit reconduit, voire abondé".

Pour pallier la baisse des contrats aidés, il a assuré la direction du collège de la possibilité de recruter des personnels en service civique.

Il ajoute que, depuis 2014, les demandes de la principale pour renforcer la sécurité et l'accompagnement des élèves ont été prises en compte. Un poste de principal adjoint, un demi-poste de CPE, 2 postes d'assistant d'éducation ont été créés.

© N.Rapuc/France 3 Alpes
© N.Rapuc/France 3 Alpes

Eric Piolle solidaire du collège Vercors

Le maire de Grenoble a interpellé le Recteur de l'Académie de Grenoble. Elisa Martin, la première adjointe, et Fabien Malbet, l'adjoint aux écoles, ont reçu une délégation de parents d'élèves et des enseignants en grève du collège Vercors. Ils ont partagé le constat sur la fragilité sociale du public de collégiens. Le besoin serait d'autant plus important que les élèves ne se restaurent pas sur place mais dans l'établissement voisin.

La ville de Grenoble se dit "particulièrement attentive aux difficultés sociales que rencontrent les habitants du secteur" du collège Vercors. Quand la médiane des quotients familiaux des familles scolarisées à Grenoble est déjà faible, à 696€ par mois, celle du secteur 5 (collège Vercors) est à 527€, et des écoles proches à moins de 475€. 

Selon la mairie, le collège Vercors, qui fait partie du Réseau d’Education Prioritaire, connait une hausse d’effectifs qui se poursuivra dans les années à venir. "Cela demande un encadrement renforcé, professionnel et durable" affirme la Ville de Grenoble.

Elle rappelle enfin que la fin des contrats aidés a des conséquences importantes à Grenoble.
"Culture, solidarité, social, plus de 160 emplois sont menacés dans tous les secteurs. La Ville de Grenoble pèsera de tout son poids pour soutenir les structures concernées".




Sur le même sujet

SUIVEZ LES ELECTIONS SENATORIALES 2017 SUR FRANCE INFO

Tain l'Hermitage : le chef Chikara Yoshitomi, champion du monde pâté-croûte

Près de chez vous

Les + Lus