Grenoble : la start-up Scintil Photonics lève 4 millions d'euros

© Scintil Photonics
© Scintil Photonics

La technologie développée, des circuits intégrés utilisant les propriétés de la lumière, s'adresse principalement aux datacenters.
 

Par AFP

La start-up grenobloise Scintil Photonics, qui développe des circuits intégrés utilisant les propriétés de la lumière, a annoncé jeudi avoir levé 4 millions d'euros, un an seulement après sa création.

Les fonds Supernova Invest et Innovacom ainsi que Bpifrance sont les principaux investisseurs du tour de table, rejoints par le Crédit Agricole Alpes Développement et le Fonds de dotation Foreis, selon un communiqué de presse. "Les fonds serviront à développer des prototypes (circuits photoniques émetteurs-récepteurs à 800 Gbits/s) dans des fonderies commerciales de semi-conducteurs afin d'échantillonner des clients stratégiques sur le marché des datacenters", explique le texte. 

Technologie unique en France


La technologie développée par la jeune pousse s'adresse principalement aux centres de données (datacenters) avec "pour objectif principal de les rendre moins énergivores". Les fonds permettront également de renforcer l'équipe et les partenariats de développement, notamment avec le CEA-Leti en France et l'Université de Toronto au Canada. 

Scintil Photonics affirme être "la première société en France et en Europe à développer une technologie avancée de circuits photoniques au silicium pour les transmissions optiques à courte distance".

Avant sa création il y a moins d'un an, en novembre 2018, par Sylvie Menezo, auparavant au CEA-Leti, et Pascal Langlois, ancien président du directoire de Tronics Microsystems, la société incubée au CEA-Leti avait reçu un premier financement d'amorçage en tant que lauréat du concours i-Lab 2018.

Sur le même sujet

Football féminin : Jean-Michel Aulas souhaite investir aux USA et en Chine

Les + Lus