Grenoble : le transport par câble entre Fontaine et Saint-Martin-le-Vinoux verra le jour "d'ici 2024"

Une télécabine desservant le nord-ouest de l'agglomération grenobloise doit voir le jour "d'ici 2024". Le marché a été attribué au groupement Poma - Groupe-6 - Egis.

Le transport par câble de l'agglomération grenobloise doit être inauguré en 2024.
Le transport par câble de l'agglomération grenobloise doit être inauguré en 2024. © SMMAG

C'est une ligne aérienne de 3,7 km de long, reliant Fontaine La Poya à Saint-Martin-le-Vinoux. L'agglomération de Grenoble devrait accueillir son transport par câble "d'ici 2024", une télécabine desservant tout le nord-ouest du territoire.

Le Syndicat mixte des mobilités de l'aire grenobloise (SMMAG) faisait le point mardi 9 juin sur ce projet qu'il considère comme la meilleure option dans une zone montagneuse. Le marché a été attribué au groupement Poma - Groupe-6 - Egis, chargé de "concevoir, réaliser et assurer la maintenance". Son montant total s'élève à 65 millions d'euros, les travaux doivent commencer en 2022.

Pour le SMMAG, il s'agit de désengorger ce secteur de l'agglomération, faisant souvent l'objet d'embouteillages. D'autant que de nouveaux projets immobiliers vont voir le jour dans ces quartiers, renforçant encore la nécessité de densifier le réseau de transports urbains.

 

Mode de transport "vertueux"

 

Le futur transport par câble desservira les arrêts La Saulée, l'Argentière et Oxford. Entre les deux stations d'extrémité, la télécabine survolera deux cours d'eau, deux autoroutes et une voie ferrée. Les liaisons seront assurées de 5 heures à 21 heures, pour un temps de parcours de 15 minutes d'un bout à l'autre de la ligne. Elle sera accessible avec un ticket Tag et exploitée par la Sémitag.

Ce mode de déplacement, qualifié de "vertueux" par le Grenelle de l'environnement, serait le plus rapide comparé au même trajet à vélo (23 min), en voiture (18 à 21 min) ou en bus/tram (30min). Mais la commission d'enquête publique, qui a rendu ses conclusions en décembre 2018, n'est pas très favorable au projet. Elle a recommandé "que la problématique d’extension du réseau de tramways soit réétudiée".

Dans un communiqué, le SMMAG précise que le plan de déplacement urbain aura connu "une évolution importante" d'ici la mise en service du transport par câble. Un RER inter-urbain, un pôle d'échanges et un réseau de tram densifié doivent voir le jour.

Des transports urbains par câble ont déjà vu le jour à Brest, en Ile-de-France, à la Réunion ou à Medellin en Colombie.

 

Poursuivre votre lecture sur ces sujets
transports urbains économie transports
l’actualité de votre région, dans votre boîte mail
Recevez tous les jours les principales informations de votre région, en vous inscrivant à notre newsletter