Insolite : à la mairie de Grenoble, on peut emmener son chien au travail

Depuis quelques mois, la mairie de Grenoble mène une expérimentation. Ses employés peuvent venir au bureau accompagnés de leur chien. Une pratique qui se développe en France et vise notamment à faire diminuer le nombre d'abandons en forte hausse depuis le retour du travail en présentiel.

Ils se nomment Elwine, Pixel ou encore Madrid et font désormais partie du décor à la mairie de Grenoble. "Ils", ce sont les compagnons à quatre pattes des agents et conseillers municipaux qui participent depuis le mois juin dernier à une expérimentation pour favoriser le bien-être au travail.

Pour l'instant, seul le premier étage de la mairie est concerné. Un parcours spécifique a été mis en place pour le déplacements des chiens et des autocollants indiquent leur présence dans les bureaux afin de ne pas gêner les personnes qui ne souhaitent pas de contacts avec les animaux. "C'est un vrai plaisir, un grand bonheur au quotidien" explique Maxime Alloto, adjoint au maire et propriétaire d'un jeune labrador. "Cela aide aussi à combattre le stress".

Les chiens ont vite pris leurs petites habitudes à l'image d'Elwine petit chien yorkshire. "Quand les bureaux sont ouverts, il passe dire bonjour puis il trace sa route. Il est content de voir du monde" explique Martine Villalta coordinatrice à la direction générale de la mairie, sa maîtresse.

Les chiens ne sont pas présents lors des contacts avec les habitants et ne sont pas non plus admis aux réunions.

Normaliser la présence des animaux

Si cette pratique existe déjà dans certaines entreprises, c'est la première fois qu'une municipalité tente de la développer en France. Une manière de normaliser la présence des animaux dans notre quotidien juge Sandra Krief, conseillère municipale (parti animaliste) qui porte ce projet.

Les abandons en hausse depuis la fin du télétravail

Dans un contexte de retour au travail en présentiel, l'initiative que Sandra Krief aimerait voir se développer un peu partout vise aussi à faire diminuer le nombre d'abandons d'animaux de compagnie qui a augmenté de 30% au cours des derniers mois.

En France, 16% des entreprises acceptent pour l'instant la présence d'animaux. Après celle de Grenoble, la mairie de Strasbourg songe également à l'expérimenter.

Poursuivre votre lecture sur ces sujets
insolite animaux