"Je suis triste, ça fait 54 ans que je viens" : près de Grenoble, l'inquiétude des riverains face à la fermeture annoncée d'un supermarché Casino

Plusieurs supermarchés du groupe Casino, en grande difficulté financière, vont passer sous d'autres enseignes. Mais à Echirolles (Isère), près de Grenoble, le magasin pourrait définitivement fermer ses portes, au grand malheur de la population locale et des habitués.

Au pied de quelques immeubles et le long du cours Jean Jaurès qui traverse les villes de Grenoble et d'Echirolles, le petit supermarché Casino est bien ancré dans le paysage des Echirollois. Ce samedi matin, le parking du centre commercial est plein. Les caddys sont de sortie. Familles et personnes âgées profitent du week-end pour faire leurs courses.

Seulement, d'ici quelques mois, ces habitués pourraient bien perdre ce commerce de proximité. Pour cause, le groupe Casino, en difficulté financière, a acté la reprise de 288 de ses supermarchés et hypermarchés au profit des enseignes Auchan, Intermarché ou encore Carrefour. Problème : l'enseigne d'Echirolles fait partie des 27 magasins qui, pour l'heure, n'ont pas trouvé de repreneur.

Et ce, au grand dam des clients locaux. Jacqueline est une fidèle depuis 1996. Cette retraitée apprécie les lieux car elle peut y venir à pied : "J'habite dans le quartier, je le connais bien ce Casino, j'aimerais qu'il reste. Il est à côté, c'est à taille humaine. On est bien reçus, on connaît les gens. C'est un commerce de proximité. En une heure, on a fait ses courses."

durée de la vidéo : 00h01mn47s
Depuis l'annonce des pertes colossales de Casino, une partie des hyper et supermarchés du groupe stéphanois ont été repris par d'autres enseignes de la grande distribution. À Echirolles en Isère, le super Casino attend désespérément un repreneur. ©FTV

Bernard, lui, vient depuis les années 70 dans ce petit supermarché. Ancien habitant du quartier, il vit désormais Grenoble à quelques kilomètres. Mais il y a gardé ses habitudes : "Ça fait 54 ans que je viens dans ce supermarché. Je suis bien triste de le voir partir, mais aussi pour le personnel. On ne sait pas ce qui va se faire par la suite. Mais nous, on se débrouillera. Il y a le choix à côté, mais les grands hypermarchés, ce n'est pas pour moi, je n'aime pas. Ici, c'est familial, j'ai mes habitudes. Je connais les rayons par cœur, quand ils ne me font pas la surprise de tout changer."

Pas de repreneur mais des discussions

Pour la municipalité, la fermeture de ce Casino signifierait un commerce alimentaire en moins dans un quartier densément peuplé. "C'est un commerce de proximité qui est extrêmement important pour les riverains. Pour preuve, un cahier de doléances a été mis à l'entrée du magasin et il est déjà plein de messages de soutien de la part des habitants d'Echirolles. Ils tiennent à ce commerce", constate Amandine Demore, maire (PCF) d'Echirolles.

"On est sur le secteur Ouest d'Echirolles, avec le quartier Jean Jaurès juste derrière. Il est peuplé et vieillissant, c'est pourquoi un commerce de proximité est utile. Mais ce quartier est aussi en mutation : il est le long de l'axe Jean Jaurès, où le tram va bientôt arriver, ajoute-t-elle. Ça répond aux personnes âgées, aux familles, pour des courses d'appoint. C'est important pour la vie d'un quartier."

L'élue explique être en discussion avec la direction de Casino afin d'étudier les différentes pistes possibles : "On est très inquiets, mais on a envie de rester optimiste. J'ai été en contact avec la direction de Casino mercredi. Elle m'a dit qu'il y avait des marques d'intérêt, des groupes seraient intéressés pour reprendre ce site-là."

"Nous ce qui nous importe au niveau de la municipalité, c'est que cela reste un commerce alimentaire parce que c'est ce qui est important pour les riverains, mais aussi pour la dynamique de centre commercial", conclut l'édile avant d'admettre avoir "peu de leviers d'action au niveau municipal" pour trouver un repreneur.

L'actualité "" vous intéresse ? Continuez votre exploration et découvrez d'autres thématiques dans notre newsletter quotidienne.
L'actualité "" vous intéresse ? Continuez votre exploration et découvrez d'autres thématiques dans notre newsletter quotidienne.
choisir une région
France Télévisions utilise votre adresse e-mail pour vous envoyer la newsletter de votre région. Vous pouvez vous désabonner à tout moment via le lien en bas de ces newsletters. Notre politique de confidentialité