Placée en garde à vue à Grenoble après avoir injurié des policiers et posté des photos avec “ACAB” sur internet

Photo d'illustration d'un tag "ACAB" lors d'une manifestation contre la réforme des retraites à Bordeaux en décembre 2019. / © Fabien Cottereau / MAXPPP
Photo d'illustration d'un tag "ACAB" lors d'une manifestation contre la réforme des retraites à Bordeaux en décembre 2019. / © Fabien Cottereau / MAXPPP

Une femme de 43 ans a été placée en garde à vue mardi 7 janvier au Commissariat de Grenoble, après avoir injurié à plusieurs reprises des policiers sur son compte facebook. Elle est accusée d'outrage à personne dépositaire de l'autorité publique. 

Par TD

Un signalement PHAROS et un signalement des RT ont été communiqués à la Brigade des Délégations judiciaires de la Sûreté Départementale, à la suite de publications sur le compte facebook de l’intéressée, une femme âgée de 43 ans. 

Le signalement PHAROS (Plateforme d'Harmonisation, d'Analyse, de Recoupement et d'Orientation des Signalements) permet de dénoncer en ligne les contenus et comportements illicites publiés sur internet.  

Sur le mur de son compte on pouvait voir en selfie la mise en cause tournant le dos à des policiers en tenue devant la chambre de commerce, en train de faire des doigts d’honneur avec l’inscription « ACAB ». L'acronyme de l'anglais « All the cops Are the Bastards » signifie « Tous les flics sont des bâtards ».

Le 26 décembre, toujours sur facebook, la même personne avait insulté les policiers en ces termes : « des gros connards comme d’habitude, bandes d’enculés ». Ces termes accompagnaient des photos partagées de policiers en intervention sur des manifestations de gilets jaunes. 

Le 10 octobre elle s'était réjoui également de la mort d’un policier, dans une phrase ponctuée de trois têtes de mort en émoticônes.

Convoquée à l'Hôtel de Police de Grenoble, elle a été placée en garde à vue. Elle est accusée d'outrage à personne dépositaire de l'autorité publique. 

Au cours de l’audition, peu loquace, elle a toutefois reconnu les faits. 
 

Sur le même sujet

Les + Lus