• FAITS DIVERS
  • SOCIÉTÉ
  • DÉCOUVERTE
  • ECONOMIE
  • CULTURE
  • SPORT

Les pompiers de Grenoble lancent un défi corde pour lutter contre la maladie de Charcot

Six équipe de 10 pompiers vont s'affronter lors de ce défi corde au profit de la lutte contre la maladie de Charcot. Objectif : grimper 2000 cordes de 5 mètres le plus rapidement possible. / © David Laissus
Six équipe de 10 pompiers vont s'affronter lors de ce défi corde au profit de la lutte contre la maladie de Charcot. Objectif : grimper 2000 cordes de 5 mètres le plus rapidement possible. / © David Laissus

Six équipes de pompiers vont s'affronter ce samedi 6 octobre 2018 à la caserne de Grenoble pour grimper le plus rapidement possible 2000 cordes de 5 mètres. Objectif de cet événement sportif organisé pour la 3è année consécutive : faire connaître la maladie de Charcot et financer la recherche.

Par Anne Hédiard

L'événement sportif et solidaire a été baptisé "défi Max Cosson", du nom du plus fervent supporter premières éditions. Max, 65 ans, emporté par la maladie de Charcot cette année.
 

Le défi le plus relevé de France

Le rendez-vous est donné à 10 heures au Centre de Secours de Grenoble.

Pendant 5 heures, six équipes de pompiers venus de Grenoble, de l'Isère mais aussi de l'Oise, du Val d'Oise et de Paris vont s'affronter.

Le challenge : grimper à la seule force des bras et le plus rapidement possible 2.000 cordes de 5 mètres.

C'est la troisième édition de cet événement sportif.

L'an passé, c'est l'équipe du 1er Groupement de la Brigade des Sapeurs-Pompiers de Paris qui avait remporté le titre.
 

Hommage à Max Cosson


L'idée de ce défi : hisser symboliquement à l’altitude atteinte par un avion de ligne la lutte contre la maladie de Charcot ​​. Aussi appelée "sclérose latérale amyotrophique" (SLA),  c'est une maladie dégénérative grave et handicapante qui conduit au décès dans les 3 à 5 ans qui suivent le diagnostic. 

"Et si aucun traitement curatif n'est encore disponible, les perspectives à moyen terme sont encourageantes" selon l'Inserm

Il faut donc poursuivre la recherche.

Les pompiers de Grenoble reverseront les fonds accumulés lors de leur manifestation à l'ARSLA (Association pour la Recherche sur la Sclérose Latérale Amyotrophique et autres Maladies du Motoneurone.)


 

Sur le même sujet

Puy-de-Dôme : plus de 90 pompiers mobilisés sur un feu de végétation

Les + Lus