Python dans les toilettes à Grenoble : Comment est-il arrivé là ?

Le python est mort des suites de brûlures. Elles ont provoquées par les produits utilisés pour déboucher les toilettes. / © France 3 Alpes
Le python est mort des suites de brûlures. Elles ont provoquées par les produits utilisés pour déboucher les toilettes. / © France 3 Alpes

L'information s'est répandue comme une traînée de poudre sur les réseaux sociaux. Le 13 janvier dernier, un Grenoblois s'est retrouvé nez à nez avec un python qui sortait de la cuvette de ses toilettes. Comment l'animal a-t-il pu arriver là ? Quel danger ? La réponse d'un spécialiste

Par Anne Hédiard

Il a certainement eu la frayeur de sa vie. Samedi dernier, vers 20 heures, un Grenoblois s'est retrouvé nez à nez avec un python alors qu'il se rendait aux toilettes dans son appartement. L'animal était de taille impressionnante. Il a été récupéré par les pompiers spécialistes des NAC (nouveaux animaux de compagnie).


Comment a-t-il pu s'échapper ?


Grégory Lebeye, directeur d'une animalerie dans la région grenobloise, n'est pas surpris par cette fugue.

Python dans les WC à Grenoble : l'avis d'un spécialiste des reptiles
Intervenant : Grégory Labeye, directeur d'animalerie


Un python d'1,50 mètres, c'est un animal de bonne taille. Si son terrarium est mal fermé, il n'est pas difficile pour lui de pousser le couvercle pour s'échapper.

Par ailleurs, c'est un animal tropical qui cherche chaleur et humidité. Quand il se retrouve en liberté, il se dirige vers un point d'eau. Les pythons fugueurs se retrouvent fréquemment "sous, sur ou dans" un point d'eau.

Dans le cas présent, l'animal a même voyagé dans les canalisations de l'immeuble après avoir disparu de l'appartement d'une voisine.

L'animal est mort peu après l'intervention des pompiers. Selon Malik Ouabdesselam, chef du service vétérinaire-SDIS 38, le python a succombé suite à des brûlures à la soude caustique. L'occupant de l'appartement, qui avait constaté des problèmes d'évacuation avec sa chasse d'eau, avait tenté de déboucher sa canalisation avec des produits chimiques.
 

Python retrouvé dans les WC à Grenoble
Intervenants : Malik Ouabdesselam Chef du service vétérinaire-SDIS 38 ; Anthony Labeye Directeur d'animalerie Equipe : Sophie Pellerin, Nathalie Rapuc

 

Quel danger ?


Selon Grégory, il n'y a pas de grand danger. Certes, c'est un constrictor, un animal qui étouffe sa proie. Mais il ne mange pas plus gros qu'un cochon d'Inde. 

D'ailleurs, la législation sur les reptiles est claire. En France, on ne peut pas vendre de serpents venimeux. Et seules deux espèces de constrictors sont autorisées : le boa et le python. Des reptiles qui peuvent atteindre 1,5 à 2 mètres de long.

Leur possession est réglementée. Un certificat de cession est obligatoire lors de la vente de ces reptiles.
 


Un animal "tendance"


Le python fait partie des NAC, les nouveaux animaux de compagnie. La bête à sang-froid est appréciée pour son côté sauvage. L'entretien n'est pas très compliqué et pas trop cher.

Il suffit d'un terrarium avec une température adaptée. Le python ne mange qu'une fois par semaine, voire par mois pour les plus grands spécimens.


 



Sur le même sujet

incendie du parking souterrain de la place bellecour

Près de chez vous

Les + Lus

Les + Partagés