Cet article date de plus de 4 ans

Les réfugiés du camp de Valmy à Grenoble expulsés

Un arrêté d'expulsion de la préfecture a été affiché dans la matinée, ce mercredi 24 mai 2017, à l'entrée du camp situé au pied du stade des Alpes. Les familles de Macédoniens, Serbes ou Albanais qui avaient trouvé refuge dans ce camp de fortune ont été évacués vers deux gymnases grenoblois.
Des dizaines de familles s'y étaient installées. Le camp de Valmy, situé au pied du stade des Alpes, abrite essentiellement des personnes originaires des Balkans.


Ce mercredi 24 mai, ces familles, dont de nombreux enfants, devraient être expulsées. Ce matin, un arrêté préfectoral a été affiché à l'entrée du camp. Il prend effet à partir de midi.


Les familles ont donc rassemblé leurs affaires. En fin de matinée, elles étaient dans l'attente, soutenues par des militants associatifs. 

La police est arrivée peu après 14 heures avec une douzaine de fourgons de CRS et l'évacuation a démarré peu après.

Les effectifs policiers se sont renforcés après 14h30 avec au total 20 fourgons pour 100 CRS.


Trois mini-bus ont été affrétés pour évacuer, listes de noms à l'appui, les quelque 200 personnes qui s'étaient installées au camp de Valmy.

Les transports vont prendre la direction des gymnases Alphonse Daudet et La Houille Blanche. 

Des pelleteuses sont arrivées à 15 heures pour procéder à la destruction du camp.


Ces derniers temps, la tension est montée autour du camp, avec une rixe le 20 mai puis un incendie le 22 mai. Face à ces tensions, le Préfet a décidé d'évacuer le camp.
 

 

Poursuivre votre lecture sur ces sujets
société