La Région investit dans les lycées privés : 6 millions d'euros pour le lycée Philippine Duchesne ITEC de Corenc (Isère)

Le Lycée polyvalent ITEC Boisfleury rebaptisé Lycée Philippine Duchesne. / © Google maps
Le Lycée polyvalent ITEC Boisfleury rebaptisé Lycée Philippine Duchesne. / © Google maps

La région Auvergne Rhône-Alpes a décidé de dédier 120 millions d'euros aux lycées privés. 6 millions d'euros contribueront notamment à financer les travaux de restructuration du lycée polyvalent Philippine Duchesne - ITEC Bloisfleury sur les sites de la Tronche et de Corenc près de Grenoble.

Par Aurélie Massait

Il accueille 1382  élèves de l'agglomération grenobloise.

Le Lycée polyvalent ITEC Boisfleury récemment renommé Lycée Philippine Duchesne va bénéficier d'une aide de 6 millions d'euros de la Région pour le financement de travaux de restructuration pour un montant global de 13 millions d'euros.

3,5 millions pour son site de la Tronche et 9,8 pour celui de Corenc.

Cette aide provient d'une enveloppe de 120 millions supplémentaires débloqués par la région sur le mandat pour soutenir les lycées privées.

L'objectif est de  "pallier le retard d’investissement de la précédente mandature pour qu’un lycéen du privé soit aussi bien accueilli qu’un lycéen du public" indique la Vice-présidente de la Région déléguée aux Lycées, Béatrice Berthoux.

"Les établissements du secteur connaissent une hausse d’effectifs du fait de la périurbanisation du Grésivaudan entre Chambéry et Grenoble. C’est pourquoi l’opération de restructuration vise à mettre à niveau et à optimiser le fonctionnement entre les deux sites de la Tronche et de Corenc. Cela permettra de dégager une capacité d’accueil supplémentaire" peut-ont encore lire dans un communiqué.

Le site de Corenc se verra doté d’un nouveau gymnase, du réaménagement de la demi-pension et des salles de cours.

Une salle de sport sera désaffectée et réhabilitée en locaux d’enseignement, notamment en salles de sciences et salle polyvalente.

Les accès et parking seront réaménagés, et des mises aux normes seront faites, particulièrement en matière d’accessibilité.

Sur le même sujet

Grêle en Drôme : un nouveau coup dur

Les + Lus