Trois bonnes raisons de voir ou revoir “Les Jeux de la France, Grenoble 1968”

Alain Calmat, montant les marches menant à la vasque olympique, lors de l'ouverture des Jeux Olympiques de Grenoble en 1968. / © MaxPPP
Alain Calmat, montant les marches menant à la vasque olympique, lors de l'ouverture des Jeux Olympiques de Grenoble en 1968. / © MaxPPP

Les Jeux Olympiques débutent le 9 février à PyeongChang (Corée du Sud) et Grenoble célèbre le 50e anniversaire de ses Jeux, organisés en 1968. L'occasion d'une semaine spéciale sur France 3 Auvergne-Rhône-Alpes qui commence par la diffusion lundi soir du documentaire "Les Jeux de la France".

Par Stéphane Moccozet

Pour le défi technologique à l'époque​

Les Jeux Olympiques de Grenoble, ouvert le 6 février 1968 en présence du Général de Gaulle, font entrer les sports d'hiver dans une nouvelle dimension. Pour la première fois de l'histoire, les JO sont diffusés en couleur dans le monde entier. La retransmission de la cérémonie d'ouverture, montrant l'embrasement de la vasque olympique par Alain Calmat, a été suivie par 500 millions de téléspectateurs dans 32 pays. Dans le documentaire "Les Jeux de la France", des techniciens de l'ORTF en charge de filmer les épreuves se souviennent de la difficulté des opérations et de la pression mise par le gouvernement français pour que ces Jeux soient une réussite médiatique. Ainsi, 70 caméras sont déployées sur les sites accueillant les différentes épreuves. 

Jo de Grenoble, les jeux de la France - intégrale


Pour les exploits des sportifs français

Les Xe Jeux Olympiques d'hiver ont vu la France prendre la 3e place au tableau des médailles, derrière la Norvège et l'Union Soviétique. Les athlètes tricolores ont ainsi ramené 9 breloques (4 en or, 3 en argent et 2 en bronze). Jean-Claude Killy a largement contribué à étoffer le palmarès français. A 24 ans, il remporte trois médailles d'or en ski alpin (slalom, slalom géant, descente). On appelle ça un Grand Chelem complété par le doublé or/bronze en slalom féminin de Marielle Goitschel et Annie Famose. Isabelle Mir (descente féminine), Guy Périllat (descente masculine) et Annie Famose (slalom géant féminin) ont offert l'argent à leur pays. Enfin, Patrick Pera est monté sur la 3e marche du podium en patinage artistique. A l'époque, 35 épreuves réparties dans 10 disciplines sont au programme des JO, bien loin des 102 épreuves et 15 disciplines prévues du 9 au 25 février 2018 à PyeongChang.

Pour la popularisation des sports d'hiver

Si les jeux de Grenoble ont transformé la ville, ils ont aussi permis la démocratisation des sports d'hiver. Les champions ont fait des émules et ont donné, par leurs exploits, le départ d'une ruée vers l'or blanc. C'est l'avènement des classes de neige, les stations de ski commencent à se développer, se transforment... On façonne des pistes à grands coups de bulldozer, on construit des télésièges, les montagnes des Alpes voient pousser des buildings comme des champignons... 

 

Les Jeux de la France, Grenoble 68

Un documentaire de 52 minutes réalisé par Laurence Jourdan (coproduction France 3 Auvergne-Rhône-Alpes et Zadig Production). 

A voir le lundi 5 février 2018 sur France 3 Auvergne-Rhône-Alpes après le Soir3.

Sur le même sujet

Découverte. La forteresse de Fenestrelle, la Grande Muraille italienne

Les + Lus