VIDÉO. Ce musée souterrain, "espace de mémoire" du patrimoine minier de l'Isère, a servi de décor pour une série Netflix

durée de la vidéo : 00h01mn57s
En Isère, le musée souterrain de la Mine Image, situé à La-Motte-d’Aveillans, permet aux curieux de découvrir l’histoire industrielle du plateau Matheysin et la vie des mineurs de l’époque, au fil de 250 mètres de galeries réhabilitées. ©C. Antiga, A. Kebabti et L. Bouchaud / France 3 Alpes.

En Isère, le musée souterrain de la Mine Image, situé à La Motte-d'Aveillans, permet aux curieux de découvrir l’histoire et la vie des mineurs du plateau matheysin. Les 250 mètres de galeries accessibles au public ont même servi de décor lors du tournage de la série "Anthracite" diffusée sur Netflix.

"Ils travaillaient dix à douze heures par jour", explique Emily Dezothez à un petit groupe de visiteurs attentifs. La guide, qui officie au quotidien au musée de la Mine Image, retrace au quotidien la vie des mineurs du plateau matheysin.

"Il est important de continuer à raconter l’histoire", poursuit celle qui a été formée par d’anciennes "gueules noires", surnom donné aux personnes, femmes, hommes et enfants, qui travaillaient dans les mines de charbon. Au fil de la visite, deux siècles d'exploitation minière se dévoilent ainsi que les techniques et les matériels utilisés pour extraire une variété de charbon réputé pour sa pureté : l’anthracite.

"Cela permet de voir comment vivaient nos mineurs à l’époque et leurs conditions de vie qui étaient très difficiles", constate l’un des explorateurs, parcourant les 250 mètres de galeries réhabilitées et aménagées.

"Un espace de mémoire"

Créée sous Napoléon Ier, la mine de La Motte-d'Aveillans comptait à l’époque près de 60 kilomètres de galeries. Fermé en 1956, le lieu a été réhabilité 30 ans plus tard par l’Association de sauvegarde et de mise en valeur du patrimoine Mottois. "On fait des chantiers et on entretient les galeries, tout en restaurant le matériel qui se dégrade", résume son président, Marc Guillot.

Nous améliorons constamment la scénographie en la faisant évoluer.

Marc Guillot, président de l'Association de sauvegarde et de mise en valeur du patrimoine Mottois

"Le site doit rester vivant même si c’est un espace de mémoire", ajoute le passionné qui veille sur ces lieux ouverts à la visite et qui ont attiré, l’an dernier, près de 10 000 curieux.

Le musée de la Mine Image, décor d’une série Netflix

Le musée Image apparaît désormais dans une série diffusée sur Netflix : Anthracite, le mystère de la secte des Ecrins, tournée quasiment en intégralité au cœur des Alpes et "librement inspirée du suicide collectif de la secte de l’Ordre du Temple solaire survenu en 1995 dans une forêt du Vercors", relate la Région Auvergne-Rhône-Alpes Cinéma, coproductrice de l’œuvre.

Fanny Robert, co-créatrice et co-scénariste de cette série Netflix, est Iséroise et originaire de la Mure, commune située sur le plateau matheysin. Elle explique, dans un entretien, se souvenir "du choc que cela a été quand les mines ont fermé" et "des manifestations monstres" tout en affirmant avoir "emmené plusieurs fois [ses] enfants au musée de la Mine".

Si vous souhaitez découvrir l’histoire industrielle du plateau matheysin, sachez que toutes les visites se font sur réservation, du mardi au dimanche. Les tarifs sont de 9,50 euros pour les adultes et 5 euros pour les enfants.

L'actualité "Culture" vous intéresse ? Continuez votre exploration et découvrez d'autres thématiques dans notre newsletter quotidienne.
L'actualité "Culture" vous intéresse ? Continuez votre exploration et découvrez d'autres thématiques dans notre newsletter quotidienne.
choisir une région
France Télévisions utilise votre adresse e-mail pour vous envoyer la newsletter de votre région. Vous pouvez vous désabonner à tout moment via le lien en bas de ces newsletters. Notre politique de confidentialité