VIDEO. Réaction de l'évêque de Grenoble à l'annonce de la démission du Cardinal Barbarin

L'Evêque de Grenoble, Monseigneur Guy de Kérimel, a réagi, jeudi 7 mars 2019, à la démisison du cardinal Barbarin. Dans son interview, l'Evêque a évoqué le choc, puis la compassion et enfin la nécessité d'une prise de conscience face aux problèmes d'abus sexuels au sein de l'Eglise.    

 

Monseigneur Guy de Kérimel, évêque de Grenoble, connait bien le Cardinal Barbarin, il s'est positionné très tôt en tant que soutien pour celui qu'il dit aujourd'hui très éprouvé par cette affaire et par sa condamnation à 6 mois de prison avec sursis pour non dénonciation d'agressions pédophiles dans son diocèse. Le cardinal a annoncé très rapidement vouloir remettre sa démission au Pape.

Monseigneur Guy de Kérimel espérait plutot une relaxe mais il a qualifié l'annonce du Cardinal de "décision courageuse".

Réaction à la démission du Cardinal Barbarin
Les avocats du Cardinal Barbarin ont annoncé vouloir faire appel de la décision. L'affaire n'est donc pas terminée.

L'Evêque de Grenoble a pu contacter le Cardinal, par messagerie, après sa condamnation. Il évoque leur bref échange et le "seïsme" que provoque ce procès au sein de l'Eglise.
Prise de conscience du problème des abus sexuels au sein de l'église catholique
Le Cardinal Barbarin, désormais fragilisé dans son rôle d'Archevêque de Lyon, doit rencontrer le Pape François -les deux hommes se connaissent très bien- prochainement au Vatican. C'est le chef de l'Eglise catholique qui prendra la décision d'accepter ou pas la démission du Cardinal Barbarin.
Rencontre du Cardinal Barbarin avec le Pape pour entériner sa décision de démissionner
 Après le choc de cette affaire, l'Evêque de Grenoble a exprimé la véritable nécessité d'une mutation de l'église catholique. Il a évoqué le besoin d'une remise en question  et d'un changement profond que l'on ne peut plus ignorer. 
Après le choc, purification et reconstruction de l'église
 Monseigneur Guy de Kérimel a qualifié les faits d'abus sexuels "d'abominations", il a également souligné que les responsables religieux avaient un rôle d'autorité. Une autorité à ne pas confondre avec d'évidents comportements de "domination", lesquels peuvent conduire à des dérives ou égarments que l'on sait condamnables. 
L'Eglise est-elle prête pour une vraie remise en question?

L'actualité "Société" vous intéresse ? Continuez votre exploration et découvrez d'autres thématiques dans notre newsletter quotidienne.
L'actualité "Société" vous intéresse ? Continuez votre exploration et découvrez d'autres thématiques dans notre newsletter quotidienne.
choisir une région
France Télévisions utilise votre adresse e-mail pour vous envoyer la newsletter de votre région. Vous pouvez vous désabonner à tout moment via le lien en bas de ces newsletters. Notre politique de confidentialité