Voiron : la SPA du Dauphiné sauve 125 lapins détenus dans de mauvaises conditions

Publié le
Écrit par MCP

Le 6 mai dernier, la SPA du Dauphiné a retiré 125 lapins à leur propriétaire, un particulier voironnais. Les animaux, dont certains étaient malades, s’étaient reproduits de manière incontrôlable dans un ancien magasin et vivaient dans des conditions insalubres.

C’est suite au signalement d’un particulier que les enquêteurs de la SPA du Dauphiné ont découvert une centaine de lapins dans un magasin désaffecté de Voiron. Elevés par un retraité, ils proliféraient dans des conditions insalubres, au milieu de vieux produits chimiques potentiellement dangereux.

Après avoir transmis le signalement à la police municipale et à la Direction Départementale de Protection des Populations (DDPP), Izabel Bérard, la responsable du pôle Enquête Maltraitance de la SPA, a rendu visite au propriétaire des lapins. "Certains étaient en mauvais état, avec des yeux collés. L’un avait même une vilaine plaie sur le flanc. Ils n’étaient jamais allés chez le vétérinaire" explique-t-elle.

Envahi par les portées 

Le retraité a raconté avoir adopté trois lapins six ans plus tôt, puis avoir "laissé faire la nature" sans stériliser aucun de ses animaux. Résultat : il s’est rapidement fait envahir par les nouvelles portées, plus faibles et malades à cause de la consanguinité. "On ne peut pas parler de maltraitance, mais plutôt de négligence. Le monsieur passait trois heures par jour à s’en occuper, à les nourrir et à les soigner lui-même. Mais il aurait fallu les emmener chez le vétérinaire", regrette Izabel Bérard.

La SPA du Dauphiné ne pouvant accueillir que des chiens et chats, elle a fait appel à la DDPP et à la SPA de Paris pour saisir les animaux. Le 6 mai dernier, une dizaine de personnes de l’association se sont donc rendues chez le particulier pour récupérer 125 lapins.

Les plus mal en point ont été placés dans les refuges les plus proches, dont celui de Cluses. Les autres ont été dispatchés dans une vingtaine d’autres centres en France, en attendant d’être adoptés.

"Il faut que les gens se rendent compte qu’il est indispensable de faire stériliser leurs animaux. S’ils visitaient nos refuges surchargés, ils verraient que ça ne sert à rien de les laisser faire des portées" se désole Izabel.

Si vous êtes témoin d’actes de négligence ou de maltraitance sur les animaux en Isère, vous pouvez signaler le cas à la SPA du Dauphiné en envoyant un mail à l’adresse suivante : spad38.enquetes@gmail.com