Un cas de dengue signalé près de Grenoble, l'ARS lance une opération de démoustication

L'ARS Rhône-Alpes va mener une importante opération de démoustication dans la nuit du mercredi 14 août à Seyssinet-Pariset, en banlieue de Grenoble, après le signalement d'un cas de dengue, une maladie virale transmise par le moustique.

Une vaste opération de démoustication va être menée à Seyssinet-Pariset après le signalement d'un cas de dengue.
Une vaste opération de démoustication va être menée à Seyssinet-Pariset après le signalement d'un cas de dengue. © Philippe LAMBERT / MAXPPP
Un habitant de Seyssinet-Pariset (Isère), en banlieue grenobloise, a contracté la dengue, une maladie virale transmise à l'homme par des moustiques, informe l'Agence régionale de santé (ARS) Rhône-Alpes. C'est pourquoi une importante opération de démoustication va y être réalisée dans la nuit du mercredi 14 août, de 3 heures à 4 heures du matin.

"Il s’agit d’une personne ayant séjourné en Polynésie Française où la maladie est fréquente", ajoute l'ARS qui parle de "cas importé". Une opération de démoustication est nécessaire dans la mesure où le moustique tigre est implanté dans la région : "le plan national « anti-dissémination de la dengue et du chikungunya en métropole » prévoit une opération de démoustication afin d’éviter l’initiation d’un cycle de transmission autochtone, c'est-à-dire une transmission d’un de ces virus à la population locale", précise un communiqué. Car si un moustique tigre pique une personne atteinte de la dengue, il peut transmettre la maladie à d'autres personnes qu'il va piquer par la suite.

 

Série de recommandations


Les habitants de la commune ont été informés de l'opération à venir afin qu'ils puissent "prendre les mesures de protection pour ne pas être exposée directement au produit épandu". Un insecticide "autorisé par la réglementation" va être pulvérisé sur le territoire de la commune pendant une heure. L'ARS dresse une série de conseils à l'attention des habitants :
La dengue est une maladie virale qui se caractérise notamment par une fièvre brutale associée à des douleurs musculaires et des maux de tête. Ces symptômes surviennent dans la semaine suivant la piqûre d’un moustique contaminé. Il ne peut pas y avoir de transmission directe de personne à personne, seul le moustique tigre peut être vecteur de cette maladie quand il est contaminé. Cette transmission de la maladie peut survenir "dans le proche voisinage" et toucher des personnes saines.

 
Poursuivre votre lecture sur ces sujets
santé moustique tigre société