Isère: le groupe Thermador veut acquérir de nouvelles sociétés

© Google Street View
© Google Street View

L'entreprise Thermador Groupe ne connaît pas la crise. La société, basée à Saint-Quentin-Fallavier en Isère, est spécialisée dans la distribution d'articles de robinetterie et de plomberie auprès des grossistes. Elle envisage une nouvelle série d'acquisitions d'ici la fin de l'année. 

Par LC avec AFP

Basée à Saint-Quentin-Fallavier en Isère, Thermador Groupe, une société spécialisée dans la distribution d'articles de robinetterie et de plomberie auprès de grossistes, va encore s'agrandir.

Le groupe envisage de procéder d'ici la fin de l'année à une série d'acquisitions, permises par un "afflux inhabituel d'opportunités". Ces opérations pourraient amener la société, qui disposait à la fin juin d'une trésorerie nette de 21,4 millions d'euros, à s'endetter "prudemment", indique son président Guillaume Robin dans une lettre aux actionnaires diffusée vendredi.

La société basée à Saint-Quentin-Fallavier (Isère) avait déjà annoncé fin juin vouloir reprendre l'entreprise FG Inox, basée en banlieue lyonnaise. Cette société, qui commercialise des raccords, brides, vannes et accessoires en acier inoxydable, viendrait compléter les activités du groupe dans ce secteur.
L'an dernier, cette société a réalisé un bénéfice net de 1,3 million d'euros sur des ventes de 14,6 millions d'euros. 

Thermador souhaite boucler la transaction avant la fin septembre pour "diminuer (sa) dépendance aux cycles de la construction de logements neufs en France et ouvrir de nouvelles perspectives à l'international".

12,7 millions d'euros de bénéfice au 1er semestre 2017

Sur les six premiers mois de l'année, Thermador a dégagé un bénéfice net de 12,7 millions d'euros, en hausse de 24,4%. Son résultat opérationnel courant  a pour sa part cru sur cette période de 20,7%, à 19,7 millions d'euros. Ce résultat est supérieur aux attentes de la maison Portzamparc, l'une des rares à suivre la valeur.

Résultat net et résultat opérationnel progressent ainsi plus rapidement que le chiffre d'affaires qui a augmenté d'un solide 12,3%, à 139,7 millions d'euros,
grâce à un "meilleur climat économique" et à une "météo très favorable". Pour la fin de l'exercice, le groupe reste "résolument optimiste", même si sa croissance organique devrait revenir à un rythme "plus modéré".

Sur le même sujet

Tain l'Hermitage : le chef Chikara Yoshitomi, champion du monde pâté-croûte

Près de chez vous

Les + Lus