Isère : un homme affirme être le responsable du violent incendie de Saint-Marcellin, il est toujours en garde-à-vue

Le très violent incendie qui s'est déclaré vers 17 heures dimanche 25 octobre dans un immeuble d'habitation du centre-ville de Saint-Marcellin est-il d'origine criminelle? Un homme qui s'est présenté comme "l'auteur des faits" est toujours en garde-à-vue, confirme ce soir le Parquet de Grenoble.

Incendie à Saint-Marcellin en Isère
Incendie à Saint-Marcellin en Isère © Wahib Boutayeb
"L'homme s’est immédiatement" après les faits "présenté aux gendarmes comme étant l’incendiaire. Il est en garde à vue et celle-ci vient d’être prolongée. Une expertise psychiatrique a été ordonnée", nous précise ce lundi soir le Procureur de la République de Grenoble, Eric Vaillant.

Il était 17 heures hier quand le feu a d'abord ravagé le toit avant de se propager au deuxième, puis au troisième étage de ce bâtiment situé en plein-centre ville de Saint-Marcellin (Isère), à deux pas de l'ancien palais de justice, boulevard Gambetta.
 
Il a fallu plusieurs heures aux sapeurs-pompiers pour venir à bout des flammes "extrêmement violentes". Plus d'une cinquantaine d'hommes ont été déployés, douze véhicules ont été mobilisés.

Les secours ont craint le pire quand l'un des habitants de l'immeuble, qui compte au total quatre appartements, a d'abord été porté disparu, avant d'être retrouvé sain et sauf. Une autre personne a été légèrement blessée. L'incendie n'a heureusement pas fait de victime. Les occupants de l'immeuble en revanche ont été choqués. La mairie a proposé de les reloger.
 
Poursuivre votre lecture sur ces sujets
faits divers justice