• FAITS DIVERS
  • SOCIÉTÉ
  • DÉCOUVERTE
  • ECONOMIE
  • CULTURE
  • SPORT

Isère: Nadine Barbançon tire le portrait des aînés du Trièves

Un des clichés de Nadine Brabançon exposés à Monestier-de-Clermont. / © DR Nadine Brabançon
Un des clichés de Nadine Brabançon exposés à Monestier-de-Clermont. / © DR Nadine Brabançon

La photographe iséroise Nadine Barbançon a partagé le quotidien de personnes agées dans le Trièves. Ses portraits espiègles et sensibles sont exposés jusqu'au 15 mai au centre culturel de Monestier-de-Clermont.

Par Cédric Picaud

Photographe et habitante du Trièves, Nadine Barbançon est l'auteur des portaits exposés au centre socio-culturel de Monestier-de-Clermont. Une série de clichés réalisés auprès des résidents d'une maison de retraite. Nadine a passé une semaine auprès d'eux, photographiant au quotidien une vieillesse toujours debout.


L'exposition "Still living", "toujours vivants",  est la première étape d'un vaste projet qui vient de démarrer dans le Trièves. Sur une période de 4 ans, le centre socio-culturel de Monestier-de-Clermont va développer plusieurs initiatives pour sortir les séniors de leur isolement. Sa directrice, Louise Girard veut y associer différents acteurs du territoire: "il s'agit de mener une réflexion globale sur comment on vieillit en milieu rural et spécifiquement dans le Trièves, avec des sociologues et des artistes, mais surtout avec les habitants."


L'exposition "Still living" sera visible jusqu'au 15 mai au Granjou de Monestier-de-Clermont. Ceux qui l'ont râtée pourront ensuite la découvrir à Mens dans un lieu qui reste à confirmer.
 
Isère: Portraits d'aînés dans le Trièves
La photographe iséroise Nadine Barbançon est partie à la rencontre des résidents d'une maison de retraite du Trièves. Ses portraits sont exposés jusqu'au 15 mai au centre socio-culturel de Monestier-de-Clermont. Intervenants: Nadine Barbançon, photographe / Louise Girard, directrice du centre socio-culturel de Monestier-de-Clermont Reportage : A. Massait / D. Albrand - France 3 Alpes

 

A lire aussi

Sur le même sujet

Interview Colonelle Guillaume

Les + Lus