Le ministre de l'Éducation Nationale, Pap Ndiaye, à l'écoute des lauréats de l'institut de l'engagement, en Isère

Publié le Mis à jour le
Écrit par G.G. avec Léa Wolber

Le ministre de l'Éducation Nationale et de la Jeunesse, Pap Ndiaye était en visite ce dimanche 3 juillet, à Autrans-Méaudre en Vercors. Il s'est rendu au centre d'hébergement l'Escandille qui accueillait les lauréats du campus de l'institut de l'engagement.

Venu il y a quelques années comme professeur à Science Po, Pap Ndiaye s’est rendu pour la deuxième fois au campus de l’institut de l’engagement, à Autrans-Méaudre en Vercors, en Isère, en tant que ministre de l’Éducation Nationale et de la Jeunesse. Le but de sa sortie, se mettre à l'écoute de la jeunesse.

Je suis un ministre et je serai un ministre à l’écoute de tous et de toutes parce que nous poursuivons tous au fond le même objectif

Pap Ndiaye - Ministre de l'Éducation nationale et de la Jeunesse

"Ça me semble essentiel d’échanger avec des lycéens, des jeunes du service civique de l’institut de l’engagement, des lycéens du lycée hôtelier de Tain-l’Hermitage, d’échanger avec l’ensemble de la communauté éducative. C’est très important pour un ministre comme moi de quitter la rue de Grenelle […] pour aller sur le terrain. J’ai commencé à le faire ces dix dernières semaines. Je vais le prolonger par des visites hebdomadaires un peu partout en France, y compris dans les Outre-mer, parce qu’il faut échanger, il faut être en sensibilité avec les points de vue, les demandes, les suggestions. Je suis un ministre et je serai un ministre à l’écoute de tous et de toutes, parce que nous poursuivons tous au fond le même objectif » a expliqué Pap Ndiaye.

durée de la vidéo : 01min 21
Visite du ministre Pap Ndiaye à Autrans-Méaudre en Vercors ©France 3 Alpes

Permettre aux lauréats de se créer un réseau

Cet objectif est l’échange, afin de permettre aux lauréats de l’institut de se créer un réseau, et d’accompagner au mieux leurs projets. C'est ce qu'offre l'institut de l'engagement auprès de ses étudiants issus de divers horizons. Tous, ont effectué une période d'engagement, aussi bien en service civique qu'en volontariat européen ou international.

Les projets présentés ce dimanche exprimaient l'idée de la mise en réseau "entre services civiques et puis mentors, entre institut de l’engagement et services civiques. Au fond, il s’agit de tricoter quelque chose qui permette de mettre en relation tout le monde" a précisé le ministre de l’Éducation Nationale et de la Jeunesse.

Lors des deux dernières années, la crise a obligé à pousser les échanges, à l’aide des outils numériques. Ce dimanche symbolisait la rencontre réelle, elle aussi indispensable. "Il faut pouvoir se retrouver dans un site aussi somptueux que celui-là dans le Vercors, pour avoir des idées, pour échanger, et pour retrouver le plaisir d’être ensemble, le plaisir de l’intelligence collective" a exprimé Pap Ndiaye.

Les jeunes élèves et lauréats de l'institut de l'engagement, ravis des échanges avec le ministre, devraient se souvenir longtemps de cette rencontre.