Militaires tués au Mali : “cette terrible nouvelle endeuille le régiment d’artillerie de montagne de Varces”

- Photo d'illustration - hélicoptères français à Niono au Mali / © Yann Foreix / MaxPPP
- Photo d'illustration - hélicoptères français à Niono au Mali / © Yann Foreix / MaxPPP

Six des treize militaires tués au Mali étaient issus de la brigade d'infanterie de montagne (BIM), basée à Grenoble. Leur sacrifice suscite une vive émotion en Isère.

Par SMl

Alors que la ministre des Armées, Florence Parly, a communiqué ce mardi 26 novembre les noms des treize militaires tombés lors d'une opération anti-djihadiste au Sahel, l'émotion point dans le département de l'Isère.

Six des treize soldats étaient en effet issus de la brigade d'infanterie de montagne basée à Grenoble. L'un d'eux, le maréchal des logis-chef Jérémy Leusie, venait du 93e régiment d'artillerie de montagne de Varces en Isère.
Michel Savin, sénateur du département, après avoir adressé ses "pensées émues pour les treize militaires et toutes leurs familles", "tient à saluer leur courage et leur engagement pour la liberté et la lutte contre le terrorisme".
Olivier Véran, député de la première circonscription de l'Isère, a également réagit sur Twitter : "la France perd 13 de ses enfants, mobilisés au Mali pour combattre le terrorisme et sécuriser le monde. Ces 13 héros étaient basés à Pau, Saint Christol, mais aussi Varces, en Isère. Nous savons ce que nous leur devons et partageons la douleur immense de leurs proches"
La sénatrice de l'Isère, Frédérique Puissat, "s’incline devant le courage et l’engagement des 13 militaires décédés hier au Mali, dont le Maréchal des Logis-Chef Jérémy LEUSIE du 93ème régiment d’artillerie de montagne de Varces. Ces soldats officient dans des conditions difficiles, les opérations sont complexes et rapides, les distances sont grandes. Ces 13 militaires ont payé de leur vie notre protection. Cette terrible nouvelle endeuille nos armées, le régiment d’artillerie de montagne de Varces et toute la France. Nous pensons à leur famille".

Eric Piolle, le maire de Grenoble, a lui aussi tenu à s'exprimer sur le sujet : "C’est avec beaucoup de tristesse que j’ai appris ce matin le décès de treize soldats français engagés au Mali contre des groupes terroristes dans le cadre de l’opération Barkhane. C’est une longue tradition qui lie la Ville de Grenoble et la 27e Brigade d’Infanterie de Montagne, dont faisaient partie six des treize victimes. Je tiens à adresser mes condoléances aux familles et aux proches de toutes les victimes. La Ville de Grenoble rend hommage à leur courage et leur bravoure". 
L'Etat Major de l'armée de terre pleure ses soldats. "L'armée de terre est en deuil ce matin et pleure 13 des siens morts en opération cette nuit lors d'une action visant un groupe terroriste au Mali. Nous sommes tous mobilisés auprès de leurs familles et de leurs frères d'armes."

La conférence de presse de la ministre des Armées :

A lire aussi

Sur le même sujet

Les + Lus