• FAITS DIVERS
  • SOCIÉTÉ
  • DÉCOUVERTE
  • ECONOMIE
  • CULTURE
  • SPORT

Isère : neuf scouts mineurs ont été hélitreuillés lors d'une randonnée en Chartreuse

Le groupe de scouts a été secouru à 1.900 mètres d'altitude, col de Bellefont dans le massif de la Chartreuse (illustration). / © Patrick Roux / MAXPPP Le Dauphiné Libéré
Le groupe de scouts a été secouru à 1.900 mètres d'altitude, col de Bellefont dans le massif de la Chartreuse (illustration). / © Patrick Roux / MAXPPP Le Dauphiné Libéré

Les hommes de la CRS Alpes ont dû les secourir par hélicoptère. Le groupe de jeunes scouts s'est fait surprendre par la météo, col de Bellefont dans le massif de la Chartreuse. L'un d'eux est tombé et a été admis au service déchocage du CHU de Grenoble. Étonnamment, tous étaient mineurs.

Par TD avec AFP

Le garçon de 14 ans a glissé, tombant de deux barres rocheuses de 3 mètres chacune. Il a été admis au service déchocage du CHU de Grenoble - La Tronche mais ses jours ne sont en danger. 

Selon un communiqué des Scouts d'Europe, il n'a pas de fracture et son père a pris la route pour venir le chercher.

Les hommes de la CRS Alpes sont intervenus à 8h30 ce vendredi 26 avril 2019, pour secourir les jeunes scouts par voie aérienne et terrestre. Les conditions étant compliquées, le blessé est parti en hélicoptère, les huit autres ont été pris en charge par les secouristes à Grenoble, affamés, gelés et trempés, selon l'un de ces derniers.

Il s'agissait d'un groupe de jeunes garçons, des adolescents âgés de 13 à 16 ans, tous mineurs, issus des Scouts d'Europe. Ils étaient partis en randonnée dans le massif de la Charteuse et ont été retrouvés col de Bellefont, à 1.900 mètres d'altitude et très certainement les pieds dans la neige, avec une météo peu clémente.

Ils en étaient à leur quatrième et dernier jour de randonnée avec bivouac, a indiqué la CRS à l'AFP, et circulaient sans GPS. Deux des rescapés, dont l'aîné, supposé encadrer le groupe, ont été interrogés, ainsi que le responsable de la randonnée venu de Savoie.

Les jeunes ont raconté aux secouristes s'être perdus dans une zone raide et glissante où il avait neigé dans la nuit, puis avoir persévéré ensuite sur un mauvais chemin. L'un d'eux a cependant réussi à descendre jusqu'à un village en contrebas pour donner l'alerte.

Les Scouts d'Europe ont publié vendredi 26 avril 2019 au soir un communiqué expliquant que lors de la randonnée, "un des scouts a dérapé et effectué une mauvaise glissade", incitant le chef de patrouille à prévenir les CRS.

"Ces derniers ont organisé une évacuation par hélicoptère (...) et, considérant l'état de fatigue des autres membres du groupe, les CRS ont également pris la décision de les héliporter vers Grenoble".

Selon le communiqué, le camp de quatre jours avait été "préparé selon la procédure prévue", avec "réalisation d'un dossier précisant le lieu de l'activité, l'itinéraire, le programme, les numéros de téléphone à contacter en cas d'urgence" et d'un autre dossier "comprenant une description précise de l'itinéraire avec altitudes et horaires prévus de passage sur des points identifiés, ainsi que des recommandations de sécurité".

L'association, qui compte 33.000 membres en France, a indiqué que "tous (ses) chefs suivent un cursus de formations pendant lesquelles l'accent est mis sur la sécurité matérielle, physique et morale de chacun".

Le délégué national à la communication des Scouts et Guides de France, François Mandil, s'est démarqué de cette affaire dans un communiqué à l'AFP, relevant que les Scouts de France "n'ont pas les mêmes pratiques, nous respectons la législation, nous ne faisons pas courir de risques aux jeunes", a-t-il insisté.

Le parquet a été informé de l'affaire, a indiqué la CRS Grenoble.

L’association des Guides et Scouts d’Europe est un mouvement français d’éducation catholique. 


 

Sur le même sujet

Ce 23 septembre, Federica a percé le dernier mur

Les + Lus