Trafic de drogue à Saint-Etienne-de-Saint-Geoirs (Nord-Isère) : une dizaine de personnes interpellées

Mardi 6 avril, un important dispositif de gendarmes a été déployé sur la commune de Saint-Etienne-de-Saint-Geoirs. Une dizaine de personnes ont été interpellées dans le cadre d'une enquête pour trafic de stupéfiants. 

La vente de stupéfiants se faisait aux abords des immeubles, quartier du Petit-Plan à Saint-Etienne-de-Saint-Geoirs.
La vente de stupéfiants se faisait aux abords des immeubles, quartier du Petit-Plan à Saint-Etienne-de-Saint-Geoirs.

Mardi 6 avril à 14 heures, une cinquantaine de gendarmes ont fait irruption dans le quartier du Petit-Plan, commune de Saint-Etienne-de-Saint-Geoirs. 

Il s'agissait des enquêteurs de la brigade de recherches de Saint-Marcellin et de la communauté de brigades de St-Etienne-de-St-Geoirs. Mais aussi des hommes de la compagnie de Saint-Marcellin, des PSIG de Grenoble et Saint-Marcellin, ainsi que des équipes cynophiles de Meylan. 

Ce coup de filet est l'aboutissement d'une enquête approfondie, menée grâce à des investigations techniques.

Une dizaine de personnes ont été interpellées, dont cinq ont été placées en garde à vue.

Lors des perquisitions, plusieurs milliers d'euros et 300 grammes de cannabis ont été découverts. Du matériel de conditionnement pour la revente, des téléphones portables et un véhicule ont été également saisis.

Trois hommes d’une vingtaine d’années ont été déférés pour une comparution immédiate le vendredi 9 avril. Ils ont sollicité un délai pour préparer leur défense, et ont été placés en détention provisoire en attendant leur jugement le 14 mai.

Un mineur est par ailleurs poursuivi devant le juge des enfants.

Le parquet de Grenoble nous apprend également que des consommateurs ont  été convoqués devant le délégué du procureur. Ils devront payer des amendes. 

Le trafic se tenait sur la voie publique, aux abords des immeubles du quartier du Petit-Plan. 

 

 

Poursuivre votre lecture sur ces sujets
faits divers