VIDEO. Isère : le funiculaire de Saint-Hilaire-du-Touvet dévasté par les intempéries

Publié le

Le funiculaire de Saint-Hilaire-du-Touvet, situé à Lumbin (Isère), a été ravagé par les intempéries et les pluies de ce mercredi 29 décembre.

Scènes de désolation à Lumbin, en Isère. Les dernières pluies diluviennes, de ce mercredi 29 décembre, ont eu raison du funiculaire de Saint-Hilaire-du-Touvet.

La gare de départ de la petite attraction touristique a subi les nombreuses pluies de ces derniers jours. Un torrent s'est formé à proximité des installations.

Les équipes municipales de Lumbin n'ont pu que constater les dégâts, ce jeudi 30 décembre au matin :

durée de la vidéo : 19sec
Paysage de désolation au funiculaire de Saint-Hilaire-du-Touvet après les intempéries ©@MeteoGrenoble38 via Twitter

"Avec les quantités de pluie tombée et la neige du massif de la Chartreuse qui a fondu avec le redoux, on a vu le torrent à proximité gonfler. J'ai alerté mes services qu'il fallait être vigilants et nous avons disposé des moyens sur place pour empêcher la catastrophe sur les maisons un peu plus en contrebas", détaille le maire de Lumbin, Pierre Forte.

Tout raser ?

"C'était impressionnant. Nous n'avions jamais vu ça, même dans les archives, se souvient-il. Le cours d'eau, qui longe les rails, avait gonflé et faisait entre 7 et 8 mètres de large pour 3 mètres de profondeur."

"On voyait la catastrophe arriver", explique l'édile. Celle-ci est arrivée en milieu d'après-midi et début de soirée. Près de trois mètres de gravats ont été poussés par les eaux à l'intérieur de la gare de départ.

durée de la vidéo : 33sec
Le torrent à proximité du funiculaire de Saint-Hilaire-du-Touvet a gonflé suite aux intempéries ©@MeteoGrenoble38 via Twitter

Aucune victime n'a été à déplorer suite à cet incident. Seuls les importants dégâts matériels ont été constatés. "Je ne sais pas ce qu'il va en être de la suite", explique le maire qui doit tenir une réunion avec les autorités et le département sur l'avenir du funiculaire, dès lundi 3 janvier.

L'installation, fermée pendant l'hiver, ne devait pas rouvrir avant avril prochain. Mais selon le maire et vu l'ampleur des dégâts, il vaut mieux "tout raser". "L'objectif est de le remettre en marche le plus rapidement possible, bien sûr, confie Pierre Forte. Dans deux ans, le funiculaire fêtera ses 100 ans. Ce serait une bonne date pour rouvrir."