• FAITS DIVERS
  • SOCIÉTÉ
  • DÉCOUVERTE
  • ECONOMIE
  • CULTURE
  • SPORT

VIDEO. Le Préfet de l'Isère déterminé à faire “respecter l'ordre public” avant les nouvelles manifestations de samedi

La préfecture de l'Isère place de Verdun à Grenoble. / © Google street view
La préfecture de l'Isère place de Verdun à Grenoble. / © Google street view

Ce samedi 8 décembre 2018, 1200 gendarmes, 200 policiers et des renforts de CRS seront déployés en Isère alors que de nouvelles manifestations de gilets jaunes s'annoncent. Le Préfet, Lionel Beffre martèle sa volonté de "faire respecter l'ordre public".

Par Yann Gonon

Eviter les débordements, la casse et les blessés, à la veille d'une nouvelle journée de manifestations des gilets jaunes, à Paris mais aussi dans toute la France, le Préfet de l'Isère se dit déterminé à "faire respecter l'ordre public"

"On ne peut que être inquiet compte tenu de l'attitude qu'on a vu ailleurs et parfois même ici" admet Lionel Beffre. Ce qui est redouté, ce sont "tous ceux qui viennent uniquement pour casser, qui n'ont pas de message particulier à délivrer, qui ne souhaitent même pas être reçus".
 
Alors que de graves violences sont redoutées à Paris ce week-end encore, le Préfet de l'Isère martèle sa volonté d'éviter les débordements à Grenoble et dans le reste du département : "Nous sommes déterminés à faire en sorte que l'ordre public soit maintenu".

Selon le représentant de l'Etat, ce sont 1200 gendarmes, 200 policiers et des renforts "d'unités mobiles" qui seront sur le pont ce samedi dans tout le département. Un dispositif renforcé alors que des appels à manifester ont à nouveau été lancés par les gilets jaunes. Sur Grenoble, les manistants pourraient se retrouver sur la place de Verdun, devant la préfecture.

Ces moyens seront-ils suffisants ? Oui assure Lionel Beffre, "nous aurons suffisamment de moyens". Certains syndicats de police avaient fait état d'une grande fatigue chez les forces de l'ordre mais pas de quoi remettre en cause la sécurité pour le Préfet de l'Isère : "je crois qu'il ne faut pas que les manifestants comptent là-dessus".

Voir l'interview de Lionel Beffre, Préfet de l'Isère.
 
Lionel Beffre, Préfet de l'Isère.

 

Sur le même sujet

Lionel Beffre, Préfet de l'Isère.

Les + Lus