• FAITS DIVERS
  • SOCIÉTÉ
  • DÉCOUVERTE
  • ECONOMIE
  • CULTURE
  • SPORT

JO 2018. Les skieurs handisport de l'équipe de France terminent leur préparation à Morzine

Ils s'entraînent à Morzine : Marie Bochet, Yohann Taberlet, Arthur Bauchet et Frédéric François, le 20 février 2018 / © France 3 Alpes / Ariane Combes
Ils s'entraînent à Morzine : Marie Bochet, Yohann Taberlet, Arthur Bauchet et Frédéric François, le 20 février 2018 / © France 3 Alpes / Ariane Combes

Les jeux paralympiques se préparent en France. Du 9 au 18 mars prochain, 12 athlètes français porteront les couleurs de la France à Pyeongchang. Quatre de ces sportifs de très haut niveau font leurs derniers entraînements à Morzine et Avoriaz en Haute-Savoie.

Par Cécilia Sanchez

Sur les pistes de Morzine, ils font les derniers réglages. A quelques jours de leur départ pour les Jeux paralympiques de Pyongchang, les skieurs alpins de l'équipe de France réalisent leurs derniers entraînements.

"On sait qu'on est à deux semaines des Jeux et qu'on ne va pas tout révolutionner. On règle les petits détails, on prend du plaisir", indique Frédéric François, skieur "assis".

La porte-drapeau Marie Bochet, native de Chambéry, ne laisse rien au hasard. Avec ses 4 médailles d'or aux Jeux de Sotchi, la jeune femme sait qu'elle est attendue. "J'ai une expérience des grands événements que certains n'ont pas ou très peu. J'ai aussi davantage de pression. On attend de moi que je fasse pareil qu'à Sotchi voire mieux", raconte-t-elle.

Marie Bochet à l'entraînement à Morzine, le 20 février 2018 / © France 3 Alpes / Ariane Combes
Marie Bochet à l'entraînement à Morzine, le 20 février 2018 / © France 3 Alpes / Ariane Combes

Arthur Bauchet, 17 ans, a de l'énergie à revendre. Impossible d'imaginer qu'il y a quelques années la maladie génétique touchant sa moelle épinière l'empêchait de marcher. Il est désormais champion du monde de slalom et de géant. "On a deux solutions : soit on se plaint de la maladie et on ne bouge pas, soit on essaye de repousser les limites de la maladie et de notre corps", résume celui qui a choisi la deuxième option et qui "ne regrette rien".

Arthur Bauchet à l'entraînement à Morzine le 20 février 2018 / © France 3 Alpes / Ariane Combes
Arthur Bauchet à l'entraînement à Morzine le 20 février 2018 / © France 3 Alpes / Ariane Combes

Repousser les limites, ils ont tous fait ce choix. Debout ou assis, les athlètes sont prêts à en découdre. Rendez-vous du 9 au 18 mars en Corée du sud.

JO 2018. Les skieurs handisport de l'équipe de France terminent leur préparation à Morzine

 

Sur le même sujet

Cantal : à la découverte du seul élevage de lapins angora d’Auvergne

Les + Lus