Lapalisse : l'embouteillage géant qui donne le sourire

Le grand embouteillage de Lapalisse de plus en plus chargé !
Un embouteillage de plusieurs kilomètres aux portes de Lapalisse. Samedi, ils étaient nombreux à s'être donné rendez-vous pour partir en vacances comme dans les années 50-60. L'objectif : faire revivre la célèbre nationale 7.  - Reportage : Aurélie Albert, Laurence Couvrand. Montage : Gilles Malfray.

Un embouteillage de plusieurs kilomètres aux portes de Lapalisse. Samedi, ils étaient nombreux à s'être donné rendez-vous pour partir en vacances comme dans les années 50-60. L'objectif : faire revivre la célèbre nationale 7. 

Par Claude Fallas

Des voitures à n'en plus finir aux portes, et dans Lapalisse. Des klaxons, des voitures qui roulent au pas... ou pas du tout, panne oblige, des tracteurs, des camions. Mais une ambiance festive, de la musique yé-yé et des sourires aux lèvres. Pour comprendre ce qui se passe, il suffit d'aller voir les gendarmes, catégoriques sur la situation.

Vous savez, pour un 14 juillet 1965, pour un départ en

vacances, c'est une situation classique !


Le voici donc, le fameux bouchon de Lapalisse, qui, tous les 2 ans, bouchonne un peu plus. Car venir dans sa voiture d'époque, en habits vintages, c'est extrêmement tendance ! Voici le Topo : sur la légendaire Nationale 7, dans la joie, le plaisir et la bonne humeur, le Pays de Lapalisse invite ceux qui le souhaitent à revivre les gigantesques encombrements des années 50-60 au moment des grands départs direction la Côte d’Azur. Dans les faits, cela se traduit par un défilé incessant de 203, 403, Aronde, Juvaquatre, 2CV, Ami 6…, mais aussi camions, caravanes, vélos. Sans compter les tenues d'époque, indispensables !

Résultat, pendant tout le week-end, c'est un joli foutoir sur cette fameuse nationale 7. Plus de 1000 véhicules étaient inscrits pour le défilé, prévu sur 34 km. Les derniers n'auront même pas pu quitter la ligne de départ. Mais chacun s'accorde à garder le sourire. Après tout, c'est aussi cela, un (vrai) embouteillage ! Surtout quand on a choisi d'aller dedans, alors qu'une déviation existe depuis maintenant 10 ans.


Sur le même sujet

Lyon - L'association ALERTE fête ses 40 ans

Près de chez vous

Les + Lus