Villefranche : Les viticulteurs du Beaujolais essaient de sauver les meubles

Photo d'illustration / © AFP / Ksiazek
Photo d'illustration / © AFP / Ksiazek

Un demi-millier de viticulteurs du Beaujolais se sont rassemblés devant la sous-préfecture de Villefranche-sur-Saône. Ils veulent interpeller les négociants sur le prix de gros à l'hectolitre. Ils en demandent un prix égal à celui de 2014. 

Par Daniel Pajonk

Ils bouillent intérieurement mais cela ne se voit pas trop. Pourtant l'enjeu est de taille. A deux mois de la sortie du Beaujolais nouveau cru 2015, les vignerons du Beaujolais demandent des garanties à leurs principaux interlocuteurs. Aux négociants avec lesquels ils travaillent, ils réclament une stabilisation des prix de vente du vin à l'hectolitre. Comme l'an passé, ils souhaitent ne pas descendre en deçà de 220 euros les 100 litres de vin destiné au Beaujolais nouveau. Ils redoutent que dans une période de réduction des prix, ces derniers ne soient revus à la baisse. 

Cécile Banasik et Edouard Blaise y étaient :

Vin


Sur le même sujet

Les + Lus