Les batteries de vélos électriques se recyclent, et c'est une affaire qui roule à Rive-de-Gier (Loire)

Le marché du vélo électrique a été boosté par la crise sanitaire : 450.000 ventes en 2020 ! Vélos et trottinettes électriques ont envahi les rues. En toile de fond : la question du recyclage des batteries au lithium. Pour répondre au problème, un ripagérien a lancé sa société de reconditionnement.

Un atelier reconditionne des batteries de vélo électrique. Ici, une opération de soudage - janvier 2021
Un atelier reconditionne des batteries de vélo électrique. Ici, une opération de soudage - janvier 2021 © France tv

Le vélo électrique, symbole des nouveaux modes de déplacement doux, connaît un véritable emballement. La crise sanitaire et le confinement n'ont pas freiné la tendance. L'engin a la cote. L'année écoulée, ce sont 450.000 vélos électriques qui ont été vendus dans l'Hexagone. Et les ventes ont progressé de10% par rapport à 2019 ! Mais le revers de la médaille pour ce mode de déplacement dit vertueux : la difficulté de recycler les batteries dont certains éléments au lithium finissent encore trop souvent à la poubelle. Il existe encore peu d'initiatives pour trouver des solutions de reconditionnement. 

A Rive-de-Gier, près de Saint-Etienne, Raphaël Dombey vient tout juste de créer sa société de fort de ses années d'expérience dans une entreprise fabriquant des voitures électriques. Le jeune homme est l'un des rares électro-techniciens à se lancer dans le reconditionnement des batteries au lithium de vélos, trottinettes et scooters. La société a ouvert ses portes le 4 janvier 2021 dans la zone industrielle de Combeplaine.

"On enlève la batterie d'origine qui part au recyclage. On va faire un assemblage de piles, montées à la demande du client, en fonction de la puissance voulue" explique Raphaël Dombey. Le tout est ensuite soudé et installé sur le boitier d'origine du vélo... simple à première vue mais il fallait y penser. 

Des batteries électriques reconditionnées. Les piles assemblées entre elles et soudées vont être réinstallées sur le boitier d'origine.
Des batteries électriques reconditionnées. Les piles assemblées entre elles et soudées vont être réinstallées sur le boitier d'origine. © France tv

"Dombey & fils"

Raphaël, le technicien, travaille en tandem avec son père. Ce dernier est en charge de la partie commerciale. 

"Le marché que l'on vise, ce sont essentiellement les particuliers, sur tout le territoire; quelques revendeurs. On a pris de nombreux contacts avec des magasins. Ils ont tous des ateliers mécaniques pour l'entretien des vélos mais pas d'atelier de conditionnement de batterie. Donc, on a un vrai rôle à jouer", explique Bruno Dombey, directeur de la jeune entreprise.

Comment faire reconditionner votre batterie de vélo ? Tout se passe via le site marchand de "L'atelier de la batterie". Le client paie en ligne et envoie sa batterie par colis à Rive-de-Gier, elle est ensuite reconditionnée dans les plus brefs délais et renvoyée au client. Il est même possible parfois de booster sa capacité. Les envois sont pris en charge par l'entreprise. 

"L'ancienne batterie va pouvoir être récupérée par des organismes agréés et vous allez pouvoir garder votre vélo d'origine et pouvoir continuer à l'utiliser" note Raphaël qui souligne l'intérêt de la double démarche écologique. L'intérêt d'avoir recours au reconditionnement est également économique : "on est beaucoup moins cher qu'une batterie neuve" précise le jeune chef d'entreprise. 

Les anciennes batteries sont recyclées à 70%. Les nouvelles permettent 4 à 5 ans d'utilisation. L'atelier ripagérien espère traiter 500 batteries d'ici fin 2021, avant de monter en puissance !

Poursuivre votre lecture sur ces sujets
environnement mobilité économie transports entreprises