COVID19 : ce bébé gorille que vous ne verrez pas à Saint-Martin-la-Plaine

Le parc de Saint-Martin-la Plaine (Loire) ne peut toujours pas recevoir de public malgré un parcours de deux kilomètres en extérieur. Récit d'une très rare visite autorisée pour notre reportage. 

Une naissance rare : le 18 novembre dernier ce bébé gorille a vu le jour au parc de Saint-Martin-la-Plaine (Loire)
Une naissance rare : le 18 novembre dernier ce bébé gorille a vu le jour au parc de Saint-Martin-la-Plaine (Loire) © S.Loeb

Ce fut une des joies des soigneurs du parc zoologique de Saint Martin la Plaine. Le 18 novembre dernier, un bébé gorille a vu le jour dans de bonnes conditions, accompagné par des équipes toujours présentes pour les mille pensionnaires du zoo. Présentes, mais visiblement très inquiètes. 

Carnet rose: le nouveau venu du parc zoologique de Saint-Martin-la-Plaine se porte bien mais il faudra patienter encore pour croiser son regard
Carnet rose: le nouveau venu du parc zoologique de Saint-Martin-la-Plaine se porte bien mais il faudra patienter encore pour croiser son regard © S.Loeb

150 000 euros de fonctionnement par mois 

"Six mois de fermeture en un an...C'est bon là ..." raconte Pierre Thivillon, propriétaire du parc zoologique, visiblement ému. "On ne comprend pas car nous avons deux kilomètres de visite en extérieur. Pendant les vacances on reçoit au moins 300 visiteurs par jour habituellement. Alors on pourrait peut-être accueillir 100 personnes ça serait toujours ça". Car sur quarante salariés, cinq sont en chômage partiel. Animaliers, vétérinaire, jardiniers sont sur le pont et le parc a besoin de 150 000 euros par mois pour fonctionner. 

Pierre Thivillon, propriétaire du parc zoologique, s'inquiète pour le bien-être de ses animaux
Pierre Thivillon, propriétaire du parc zoologique, s'inquiète pour le bien-être de ses animaux © S.Loeb

Les portes de sécurité ouvertes faute de visiteurs 

" On vit sur nos réserves mais elles s'épuisent" regrette le fondateur du parc devenu désert. Une atmosphère de solitude et d'appréhension plane sur les enclos dont certaines barrières de sécurité restent ouvertes puisque plus personne ne passe. Les animaux, habitués à la présence humaine en continue, sollicitent beaucoup les soigneurs.

Un refuge au delà du parc de loisirs 

Le parc de Saint -Martin-la Plaine est un lieu de rendez-vous très connu des régions lyonnaises et stéphanoises. Mais au delà des loisirs, ses activités sont également tournées vers la préservation et le sauvetage d'animaux sauvages. Refuge d'animaux maltraîtés, la structure travaille avec l'association Tonga terre d'accueil et reçoit chaque année des bêtes souvent très mal en point pour leur redonner une nouvelle chance. 300 primates plus 50 lions et tigres sauvés en 13 ans  : Découvrir les actions phares menées à l'espace de Saint-Martin la Plaine. 

 

Découvrez l'histoire de "Pierre et ses enfants" 

Une de nos équipes avait passé plusieurs jours en compagnie de Pierre Thivillon dans l'intimité quotidienne qu'il entretient avec ses animaux. Tout a commencé en 1972 avec quelques animaux "ordinaires" et deux lions transportés dans une estafette. 

Une histoire racontée avant le début de l'épidémie et qui témoigne d'une passion peu commune à la frontière sensible entre l''homme et l'animal.

Poursuivre votre lecture sur ces sujets
zoo animaux nature covid-19 santé société confinement vacances sorties et loisirs loisirs