"On ne s'attendait pas à ça", sans neige, la station de Chalmazel doit réagir pour séduire les vacanciers

durée de la vidéo : 00h02mn02s
pas de ski à Chalmazel pour les vacances d'hiver ©France Télévisions

Mis à part, la piste de luge, point de glisse à Chalmazel. Pour pallier l'impossibilité de skier, la station ligérienne a revu son offre et sortir en avant tous les loisirs estivaux pour tenter d'attirer malgré tout les vacanciers.

À Chalmazel, il est plus question de tenue du guidon que de planter du bâton. Comme dans beaucoup de stations de moyenne montagne, la neige n'est pas au rendez-vous des vacances d'hiver.

Peu de clients pour les commerces 

Le moral des commerçants est morose. Depuis début janvier, aucun flocon n'est tombé. "C'est vrai qu'on ne s'attendait pas à ça du tout et malheureusement, on est obligés de subir" déplore Christophe Parois, loueur de ski et de matériel de sport. Le commerçant n'est pas très optimiste. Il évalue à 80 % les pertes sur son chiffre d'affaires habituel. 

Dans l'épicerie de Paul Chabance, les clients se font rares. "Habituellement, ça tourne pendant 4 semaines. Les Parisiens, on ne les a pas vus. Les Marseillais, on ne les verra pas". Lui aussi a vu son chiffre d'affaires chuter.

Se diversifier sans abandonner la neige

Les sommets restent accessibles aux vttistes et aux randonneurs. La station a fait le choix de maintenir le télésiège des Jasseries pour envoyer un signal positif. "On a remis en place des activités un plus d'été avec les trampolines et la piste de pumptrack" On propose aussi du biathlon à base de ski roues et de tir laser" explique Séverine Girodet, directrice de la station qui se bat pour que la station soit vivante et attractive malgré tout.

Mais la fréquentation reste basse. "On a été habitués à voir énormément de monde sur cette période dans la commune. La station génère habituellement plus de 2 000 forfaits/jour. Cette année, c'est un désastre" ne peut que constater Valery Gouttefarde, Maire (SE) de Chalmazel.

En moyenne, les retombées de la saison se chiffrent aux alentours de 2.5 à 3 millions d'euros tout confondus pour le département. Sachant que février représente 70 %, les finances sont au plus bas. Une situation que la Cour des comptes avait critiquée dans un de ses derniers rapports

Les collectivités ligériennes travaillent déjà sur la diversification "mais croire que l'on pourra remplacer la neige, ce n'est pas possible. Jamais on aura cette fréquentation" alerte l'édile. "Aujourd'hui, dans les quatre saisons, il y a la saison d'hiver, il faut qu'on continue. On ne va plus investir lourdement sur la neige, mais il faut conserver ce que l'on a et continuer à diversifier".

Le réchauffement climatique encourage les vacanciers à se réfugier en montagne l'été. Chalmazel mise sur son potentiel pour intégrer la liste des destinations prisées par les familles.

Les touristes gardent le moral

Les vacanciers s'adaptent. "On trouve notre bonheur. On peut faire du VTT, de la via ferrata et de profiter des paysages et c'est un bon moment entre cousins" relativise Audric Thévenet qui est venu de Gironde pour rendre visite à ses grands-parents.

Le manque de neige n'a pas ôté sa bonne humeur à Naomy, venue des Antilles. "On est venus de loin. Certains de Paris, d'autres de Guadeloupe, mais ce n'est pas grave. C'est que partie remise. La neige, on en aura encore, j'espère". La famille Fifi a réussi à remplir ses journées avec les activités proposées dans les environs.

Géraldine, venue de Dordogne, chez des amis stéphanois, garde, elle aussi, le moral. "Mon fils a pu skier. Il a eu son flocon. Il est content. C'est une année sans, on verra l'an prochain".

La dernière piste ouverte a fermé le 21 février. Seule, la piste de luge offre encore le plaisir de la glisse... La neige annoncée ce week-end est attendue avec impatience.