Présidentielle : Pour faire entendre sa voix, une autrice de BD allemande installée à Saint-Etienne, propose d'adopter un abstentionniste pour faire barrage au RN

Publié le Mis à jour le
Écrit par Ana K.

Via son compte instagram, l'autrice de bande dessinée Zelba lutte contre l'abstentionnisme. Privée de droit de vote car allemande, elle déplore l'affiche du deuxième tour de la présidentielle. Avec sa plume et ses coups de crayons, elle veut inciter les électeurs à se rendre aux urnes pour faire barrage au RN.

"Je vis en France, c'est un pays que j'aime".

Zelba est allemande mais habite en France depuis 25 ans. Elle a trouvé son amoureux à St-Etienne pendant son année Erasmus, depuis elle y est restée.

Elle ne découvre pas la vie politique française. En un quart de siècle, cette autrice de BD a assisté à toutes les élections, sans y participer. 

"Pour moi voter, ce n'est pas seulement un droit, c'est un devoir" dit-elle avec une pointe d'accent allemand. Dotée d'une conscience politique aigüe, elle a toujours voté... en Allemagne.

Si la France accepte la double nationalité, ce n'est pas le cas de l'Allemagne. Cette française d'adoption n'a jamais pu se résoudre à perdre sa nationalité "initiale", la même que celle de ses parents. "C'est très dur de choisir de ne plus être allemande" explique-t-elle.
Pourtant lors des dernières élections outre Rhin, elle n'a pas pu faire entendre sa voix.
Après 25 ans, sans adresse en Allemagne, son droit de vote s'est éteint. Un choc pour Zelba.

On n'a pas le droit de se plaindre si on n'a pas agi.

Zelba

Depuis, elle a entamé les démarches nécessaires pour pouvoir enfin voter en France. "C'est douloureux de ne pas pouvoir voter dans son pays adoptif, le pays où sont nés mes enfants, où je paie mes impôts. On n'a pas le droit de se plaindre si on n'a pas agi."

Faire barrage

Hélas, ses démarches n'aboutiront que pour les prochaines élections présidentielles. En 2022, elle ne sera que spectatrice. 

"J'ai mal vécu de ne pas pouvoir voter en Allemagne et là en France j'entends des propos qui me font peur, qui me révoltent". 

Née à Aix-la-Chapelle en 1973, Zelba se souvient de l'Allemagne avant la réunification. Un pays divisé, elle n'en veut plus. Une présidente d'extrême-droite non plus.

C'est sur son compte Instagram que Zelba_bd fait entendre sa voix. Armée de son talent pour le dessin et de sa plume, elle fait barrage à l'extrême-droite à sa façon en proposant d'adopter un voire des abstentionnistes !

Derrière l'initiative amusante, un discours plus sérieux. L'autrice veut que les abstentionnistes "donnent" leur voix à ceux qui, comme elle, ne peuvent pas voter.

Elle attire l'attention sur toutes ces personnes qui ne demandent qu'à aller voter mais ne le peuvent pas et sur ceux qui le peuvent mais boudent le deuxième tour, pire qui envisagent un vote extrême. 

Elle explique que l'abstentionnisme n'est pas son combat. Elle ne souhaite pas dire aux gens ce qu'ils ont à faire, "Qui serais-je pour donner des leçons ? Je me bats contre l'extrême droite, pas contre les gens qui sont écœurés de la politique. Je les comprends" conclu-t-elle.

Jouer à se faire peur 

La dessinatrice estime qu'à l'image de la biquette du conte des frères Grimm, certains électeurs jouent à se faire peur. 

"Quand j'entends certains dire "on verra bien ce que ça donne", je suis catastrophée, raconte-t-elle. On voit bien aujourd'hui, les pays qui ont viré à l'extrême droite ce que ça donne pour les femmes, les plus démunis...on n'a plus besoin que l'extrême droite nous prouve de quoi elle est capable.

Loin d'être un coup d'épée dans l'eau, son idée en a fait réfléchir plus d'un. Sur son compte Instagram, de jolies réponses à sa proposition ont fleuri. Des électeurs qui pensaient s'abstenir, se sont engagés à aller voter pour porter "sa voix".  

Tous les jours, recevez l’actualité de votre région par newsletter.
France Télévisions utilise votre adresse e-mail pour vous envoyer des newsletters. Vous pouvez vous désabonner à tout moment via le lien en bas des e-mails. Notre politique de confidentialité