Procès de l'amiante : 245 ex-salariés SOMA devant les prud'hommes de la Loire

L' audience avait dû être reportée en juin 2013, faute de place pour accueillir les 116 parties civiles, à l'époque. Aujourd'hui, ce sont 245 ex-salariés de l'entreprise Axle Tech, ex-Soma, qui seront présents à l'audience des Prud'hommes de Saint-Etienne, délocalisés à la cité du Design.

Pour cette audience hors-norme, le tribunal des prud'hommes de Saint-Etienne ne disposait pas d'une salle adaptée. C'est donc dans le vaste auditorium de la cité du Design que seront accueillis les 245 ex-salariés de l'entreprise Axle Tech, ex-Soma, ce jeudi matin.
Des salariés, exposés à l'amiante pendant plusieurs années dans cette entreprise de mécanique.

Aujourd'hui, ils demandent à la justice de reconnaître le "préjudice d'anxiété" et le "préjudice de bouleversement des conditions d'existence", et réclament 30 000 euros chacun de dommages et intérêts.

Cette audience pourrait bien être le début d'une longue bataille juridique.

Reportage : S.Valsecchi - V.Diguat - C.Exbrayat - archives - L.Marion
P.Lavoix

 

La SOMA
Créée en 1932,  la SOMA était une importante entreprise de mécanique de la région stéphanoise, avec plus de 2000 salariés sur son site du Marais.
Depuis les années 80, elle a été rachetée pas moins de six fois.
Aujourd'hui, c'est le groupe américain General Dynamics qui en est le propriétaire.
Au plus fort de son activité, l'entreprise utilisait des plaques d'amiantes pour fabriquer des essieux, des machoires de freins... pour les poids lourds et les engins spéciaux.
L'actualité "Société" vous intéresse ? Continuez votre exploration et découvrez d'autres thématiques dans notre newsletter quotidienne.
Tous les jours, recevez l’actualité de votre région par newsletter.
choisir une région
Auvergne-Rhône-Alpes
France Télévisions utilise votre adresse e-mail pour vous envoyer la newsletter de votre région. Vous pouvez vous désabonner à tout moment via le lien en bas de ces newsletters. Notre politique de confidentialité