Loire: 34 détenus positifs à la prison de Roanne, 2 étages du bâtiment sont placés à l'isolement

Deux étages d'un bâtiment du centre de détention de Roanne (Loire) ont été placés à l'isolement après la découverte d'un cluster de 34 cas positifs au Covid-19 parmi les détenus, a-t-on appris vendredi auprès de l'administration pénitentiaire. 

"L'Agence Régionale de Santé (ARS) Auvergne-Rhône-Alpes a considéré depuis le lundi 31 mai les deux étages du bâtiment D de la prison de Roanne (Loire) comme cluster. Il y a aussi 8 cas, côté agents", a-t-elle précisé.
"L'Agence Régionale de Santé (ARS) Auvergne-Rhône-Alpes a considéré depuis le lundi 31 mai les deux étages du bâtiment D de la prison de Roanne (Loire) comme cluster. Il y a aussi 8 cas, côté agents", a-t-elle précisé. © Maxppp

"L'Agence Régionale de Santé (ARS) Auvergne-Rhône-Alpes a considéré depuis le lundi 31 mai les deux étages du bâtiment D comme cluster. Il y a aussi 8 cas, côté agents", a-t-elle précisé.
Deux étages d'un bâtiment du centre de détention de Roanne (Loire) ont été placés à l'isolement après la découverte d'un cluster de 34 cas positifs au Covid-19 parmi les détenus, a-t-on appris vendredi auprès de l'administration pénitentiaire. 

Depuis cette découverte, 120 détenus, cas positifs et cas contact, sont désormais à l'isolement dans leurs cellules au sein du bâtiment classé comme cluster.
    

Tous les autres détenus du centre de détention se sont soumis jeudi à une campagne de dépistage par l'ARS, laquelle sera menée de même chez les agents pénitentiaires lundi 7 juin, selon la même source.
Le centre de détention de Roanne compte 533 détenus parmi lesquels 70 femmes et 200 agents pénitentiaires.
    

Poursuivre votre lecture sur ces sujets
covid-19 santé société prison justice