Bizutage au centre de formation de l'AS Saint-Etienne : enquête ouverte et premières sanctions

Une enquête judiciaire est ouverte pour "coups et blessures volontaires" après le bizutage de deux jeunes apprentis footballeurs du Centre de formation de l'AS Saint-Etienne. Le club a déposé plainte vendredi 31 juillet 2020, suite aux révélations des victimes.

Le centre de formation de l'AS Saint-Etienne à l'Etrat où deux jeunes footballeurs auraient été roués de coups lors d'un bizutage le 24 juillet 2020.
Le centre de formation de l'AS Saint-Etienne à l'Etrat où deux jeunes footballeurs auraient été roués de coups lors d'un bizutage le 24 juillet 2020. © Jean-Louis Dubois/MaxPPP
Deux jeunes footballeurs, âgés de 15 et 16 ans, auraient été roués de coups par trois de leurs aînés dans la soirée du 24 juillet, jour de la finale de la Coupe de France entre l'AS Saint-Etienne et le Paris-Saint-Germain. "Des faits inacceptables qui se seraient produits au sein du centre de formation des Verts", a commenté le club dans un communiqué.

L'ASSE a déposé une plainte contre X vendredi 31 juillet 2020, à la suite des révélations des victimes de ce bizutage, qui ont attendu plusieurs jours avant d'en parler à leurs éducateurs. Une enquête judiciaire est ouverte pour "coups et blessures volontaires", confiée à la brigade de recherches de la gendarmerie de Saint-Etienne.
 

Quatrième meilleur centre de formation selon le dernier classement de la FFF, le club ne peut tolérer des actes inappropriés et contraires aux valeurs inscrites dans son projet sportif d’excellence permettant à de nombreux jeunes joueurs d’intégrer le groupe professionnel.

Communiqué de presse de l'ASSE



Le club de football de Saint-Etienne "se dit prêt à collaborer avec les autorités afin de déterminer précisément toutes les responsabilités". En attendant les suites judiciaires, l'ASSE annonce avoir d'ores et déjà pris des sanctions.
Deux pensionnaires du centre de formation de l'Etrat ont ainsi été "convoqués à un entretien préalable à une éventuelle sanction, et mis à pied à titre conservatoire. Un troisième a fait l’objet d’une exclusion temporaire". 

 
Poursuivre votre lecture sur ces sujets
football sport as saint-etienne justice société éducation