Grève massive des éboueurs à Saint-Etienne

Publié le Mis à jour le
Écrit par Mathieu Boudet

Près de 90% des agents de collecte de la métropole de Saint-Etienne sont en grève depuis mardi 29 mars, et les syndicats estiment que le mouvement pourrait durer.

Des palettes qui brûlent, des camions à l'arrêt, et dans les rues, des poubelles qui s'accumulent. Depuis mardi 29 mars, près de 90% des 150 agents de collecte de Saint-Etienne Métropole sont en grève, selon des syndicats. 

Une grève durable ? 

Les grévistes ont installé leur piquet de grève dès 4 heures du matin, devant l'entrée du site, et ils sont déterminés. Ils réclament des augmentations de salaire, ainsi qu'une prime Covid de 1 000 €, et de meilleures conditions de travail. Payés à hauteur du SMIC, ils estiment ne pas avoir été reconnus pour leur activité durant les confinements, et estiment que leurs conditions de travail se dégradent. Des négociations ont eu lieu mardi avec les représentants de la Métropole, qui étudient les demandes des grévistes actuellement. Le mouvement pourrait durer, un préavis de 10 jours ayant été déposé.

Plusieurs secteurs de la métropole sont concernés, et les déchets ne seront plus ramassés non plus dans la vallée du Gier et de l'Ondaine. Les agents de la commune voisine de Firminy pourraient par ailleurs se joindre au mouvement.