Ligue 1 (15e journée) - Bordeaux enfonce Saint-Etienne

© MAXPPP
© MAXPPP

Bordeaux a mis fin à sa mauvaise passe en accentuant celle de Saint-Etienne (3-0), mardi 28 novembre en ouverture de la 15e journée du Championnat de France. Pour l'ASSE, c'est encore un match sans victoire en Ligue 1 après cette défaite sur la pelouse des Girondins...

Par Dolores Mazzola

Après un nul (2-2) contre Strasbourg vendredi, les Verts ont concédé une défaite logique à Bordeaux (3-0) mardi soir dans le cadre de la 15e journée de Ligue 1.


Julien Sablé avait misé sur une défense à cinq en début de match. Mais le système n'a guère gêné les hôtes de l'ASSE qui a rapidement encaissé un but. La série noire continue donc pour les Verts. Grâce à un doublé d'Alexandre Mendy (5e, 57e) et un but du virevoltant Brésilien Malcom (31e), les joueurs de Jocelyn Gourvennec ont complètement dominé des Verts bien inquiétants, et incapables de trouver la solution depuis le départ de l'entraîneur Oscar Garcia. L'équipe stéphanoise est actuellement dixième.

La réaction de Julien Sablé (entraîneur de Saint-Etienne): "Au bout de 4 minutes, le plan de jeu que l'on avait mis en place a volé en éclat. On est dans une période de grande fragilité, on était les deux équipes dans cette situation-là. Il nous a manqué beaucoup de choses, c'est à la fois de la frustration, de la colère et on sait que dans ces situations-là, il faut rester unis, ne pas s'éparpiller, c'est ce que j'attends des joueurs. On va trouver des solutions, on a un match très important contre Nantes dans quatre jours. Je suis un compétiteur, j'ai la haine de la défaite, je n'aime pas voir mon club dans cet état-là. Mentalement on est dans la difficulté, les éléments tournent en notre défaveur. Je déteste perdre et de cette manière encore plus. Pour le vestiaire, c'est la même chose pour une grande partie des joueurs. C'est mental, il faudra être costauds contre Nantes, ne pas se voiler la face, récupérer, rester unis, solidaires et se réfugier dans le travail"

Sur le même sujet

Le petit train de la Mure : rappel des faits

Les + Lus