Loire: un couple mis en examen après la mort de son enfant par absorption de méthadone

Publié le Mis à jour le
Écrit par D.Mazzola (avec AFP)
Loire: un couple mis en examen après la mort de son enfant de 14 mois par absorption de méthadone
Loire: un couple mis en examen après la mort de son enfant de 14 mois par absorption de méthadone © maxppp

Un couple d'ex-toxicomanes a été mis en examen pour "homicide involontaire" après le décès de leur fils de 14 mois, qui avait ingéré de la méthadone, a-t-on appris ce jeudi 27 mai auprès de la gendarmerie et du parquet de Saint-Etienne.

Le drame est survenu ce lundi 24 mai, lors du week-end de Pentecôte. Des parents qui résident à Bussy-Albieux, près de Boën-sur-Lignon, se sont rendus aux urgences avec leur enfant. Le petit garçon âgé de 14 mois se trouvait en détresse respiratoire. Le nourrisson a dans un premier temps été pris en charge au Centre hospitalier de Feurs, le plus proche de leur domicile. L'enfant n'a pas repris connaissance. Malgré les tentatives de réanimation, les médecins ont été impuissants : l'enfant est décédé à l’hôpital Nord de Saint-Priest-en-Jarez.

Concentration importante de méthadone

Des analyses effectuées dans le cadre du protocole "mort subite du nourrisson" ont cependant révélé "une concentration importante de méthadone de 453 ng/ml dans les urines", a indiqué David Charmatz, le procureur de la république de Saint-Etienne. 

La méthadone est une substance fournie aux toxicomanes pour les aider à réduire progressivement leur dépendance à la drogue et notamment à l'héroïne. Anciens toxicomanes, les parents bénéficiaient d’un traitement de substitution à la méthadone.

Le corps de l'enfant a été autopsié jeudi 27 mai. Elle "a permis, a priori et sous réserve des analyses médico-légales plus approfondies prescrites, d'écarter tout autre cause au décès qu'une surdose médicamenteuse", ajoute-t-il.

Les parents mis en examen

Une enquête a été diligentée en flagrance par la brigades de recherches de la compagnie de gendarmerie de Montbrison. Les parents ont été placés en garde à vue le jour même de la mort de l'enfant. Le couple ne s'explique pas les circonstances de l’ingestion de cette substance par leur enfant. Les examens ont cependant exclu une transmission par allaitement maternel.

A l'issue de la garde à vue, la mère, âgée de 29 ans, et le père, âgé de 36 ans, ont été mis en examen pour "homicide involontaire", "aucun élément ne permettant en l’état d’accréditer l’hypothèse d’une administration volontaire de ce produit", selon le parquet. Ils ont été placés sous contrôle judiciaire. Le père de l'enfant avait "déjà été condamné pour des faits liés à la toxicomanie". 

Originaire de Vesoul, le couple s'était installé avec ses deux enfants dans un pavillon de Bussy-Albieux, l'été dernier. Les examens réalisés sur l'autre enfant du couple, âgé de trois ans, n'ont montré ni traces de méthadone, ni aucun signe de maltraitance. Une ordonnance de placement provisoire a toutefois été prise à son égard par le parquet, suivie d'une saisine du juge des enfants en assistance éducative, "compte-tenu du danger encouru au domicile parental", a estimé le procureur de la république.

En partenariat avec France 3 France Bleu et Make.org

Participez à la consultation citoyenne sur la présidentielle 2022

Faites-vous entendre ! France 3 Régions s'associe à la consultation Ma France 2022, initiée par France Bleu sur la plateforme Make.org. Le but ? Vous permettre de peser dans le débat démocratique en mettant vos idées les plus plébiscitées au centre de la campagne présidentielle.