Les requêtes contre l'autoroute A45 rejetées par le tribunal administratif de Lyon

C'est une réelle satisfaction pour le président de Saint-Etienne Métropole : le tribunal administratif de Lyon a rejeté ce 5 juillet plusieurs requêtes déposées contre le projet d'autoroute A45. Gaël Perdriau attend désormais que le gouvernement signe le lancement des travaux. 
La commune de La Talaudière dans la Loire et l'Association Alternatives au contournement autoroutier de Lyon (ALCALY) ont été déboutées ce 5 juillet par le tribunal administratif de Lyon. Leurs requêtes visant à annuler les délibérations de Saint-Etienne Métropole datant du 10 décembre 2015, 10 mars et 30 juin 2016 et réaffirmant la nécessité de voir se réaliser l'autoroute A45, ont été rejetées.

Le maire et président de Saint-Etienne Métropole s'est immédiatement réjoui de cette décision. "Pas d'obstacle : le gouvernement peut signer et les travaux commencer" écrit Gaël Perdriau sur son compte Twitter.
 
Le maire de Saint-Etienne précise que le rejet de ces requêtes par le tribunal administratif de Lyon est "une réelle satisfaction, une de plus concernant ce dossier de l'autoroute A45, mais ce n'est pas une surprise, rajoute Gaël Perdriau car nous agissons, dit-il,  dans l'intérêt général, pour le bien public de nos territoires et de nos habitants".

Et le président de Saint-Etienne Métropole de conclure dans un message publié sur Facebook cette fois : "Nous le répétons depuis plusieurs mois maintenant, il ne manque plus que la signature du gouvernement pour lancer les travaux. Le respect de la continuité républicaine et de la parole donnée de l'Etat sont en jeu, le développement harmonieux de nos territoires en Auvergne Rhône-Alpes également."
Poursuivre votre lecture sur ces sujets
autoroute transports