Rive-de-Gier (Loire) : Deux braqueurs “enlèvent” le frère d'un patron de bar à chicha

Le "salon de thé" Le Carthage est aussi un bar à chicha ... / © Yves Salvat -Le Progrès- Max PPp
Le "salon de thé" Le Carthage est aussi un bar à chicha ... / © Yves Salvat -Le Progrès- Max PPp

Un homme a été "enlevé" dans la nuit de samedi à dimanche à l'issue d'un vol à main armée à Rive-de-Gier (Loire). Deux individus, venus braquer un bar à chicha, sont en définitive repartis avec le frère du patron, sous la menace d'une arme. Une version contestée par la famille.         

Par Philippe Bette

C'est une histoire plutôt déconcertante. L'affaire, racontée par France Bleu Loire,  est survenue dans la nuit de samedi à dimanche à Rive-de-Gier (Loire).  Deux hommes âgés d'une trentaine d'années font irruption dans un bar, rue Edouard Vaillant, armés d'un fusil. "Le Carthage" est "un salon de thé",  mais plus sûrement un bar à chicha fréquenté par la communauté tunisienne.

Ils croisent le frère du patron, âgé de 24 ans et renoncent à leur projet de vol à main armée. En définitive, les braqueurs seraient en fait repartis avec lui, un "butin" autrement plus précieux. 

Cette version est contestée par le père de famille qui explique à qui veut bien l'entendre  qu 'il n'y a pas eu d'enlèvement. Il s'agirait simplement, selon lui, d' "une petite embrouille entre collègues". Les deux frères auraient finalement pu regagner leur domicile par la suite, sans dommage. Mais impossible de le vérifier.  

Une histoire dont la famille cherche manifestement à minimiser la portée. Et pour cause. Ce bar, à la réputation sulfureuse, a déjà fait l'objet d'une fermeture administrative l'été dernier pour "travail dissimulé" et "vente illégale de tabac".    

L'enquête est confiée à la police judiciaire.       
 
Rive de Gier (Loire) : Une histoire déconcertante
C'est une histoire plutôt déconcertante. L'affaire, racontée par France Bleu Loire, est survenue dans la nuit de samedi à dimanche à Rive-de-Gier (Loire). Deux hommes âgés d'une trentaine d'années font irruption dans un bar, rue Edouard Vaillant, armés d'un fusil ...
     

Sur le même sujet

Les + Lus