A Saint-Etienne, une exposition qui fait sourire sur les "Flops" du design

Alors que le monde de la culture est victime de la crise Covid, la Cité du Design de Saint-Etienne a fait le pari de maintenir son exposition consacrée aux ratés du design. L'exposition est baptisée : "Flops, quand le design s'emmêle". La direction a bon espoir que le public pourra bientôt la voir.

Programmer une exposition sans être assuré de son inauguration, c'est un bon moyen de faire un four ou encore un "flop". L'exposition ""Flops, quand le design s'emmêle" (on aura noté le jeu de mots)  aurait dû ouvrir ses portes le 7 janvier 2021 mais la crise sanitaire est passée par là. Le thème de la nouvelle exposition organisée par la Cité du Design de Saint-Etienne est-il prémonitoire ? Rien n'est moins sûr selon Sylvie Sauvignet :

"Flops ne fera pas Flop ! Je croise les doigts. Flops est une expo drôle et chanceuse et elle va faire tellement de bien aux gens dès qu'on va rouvrir les portes de la culture... on a vraiment besoin de ça, de ce type de propos qui nous fait sourire..."

Sylvie Sauvignet, Programmatrice des expositions à la Cité du Design

 

Du flop à la success story, la culture de l'échec 

La Cité du Design a parié sur les "ratés" et de son exposition justement consacrée aux "improbables". Certains prototypes, erreurs et autres fausses routes ont toujours eu des vertus pédagogiques, quelle que soit l'époque. C'est aussi le propre de l'expérimentation... "C'est un moyen d'apprendre et c'est aussi dans le domaine du design et de l'innovation une phase pour aboutir souvent à la success story. Beaucoup d'innovations et de nouveaux produits sont une suite et une succession d'échecs ", explique Sylvie Sauvignet. Des flops qui font avancer ... si ce n'est pas une culture dans l'Hexagone, il n'en va pas de même Outre-Manche. "On est beaucoup plus décomplexé par rapport à l'échec dans les pays anglo-saxons. Quand on a raté... on ouvre une entreprise, elle ferme, on rate... on a au moins le mérite d'avoir essayé".

Ces flops qui ont émaillent l'histoire du design

L'exposition oscille entre fantasmes artistiques, provocations et vrais flops industriels. Cest le cas notamment d'un jeu inspiré par les affaires immobilières de Donald Trump; d'une bouilloire dessinée par Philippe Stark et qui présentait l'inconvénient d'ébouillanter ces utilisateurs; d'inutilisables verres à vin siamois ...

Autre flop retentissant la mythique DeLorean, bolide aux portières papillons recalé comme voiture de sport mais qui a connu un vrai succès sur grand écran grâce à la saga hollywoodienne "Retour vers le Futur".
Sans oublier cette poupée qui voulait concurrencer la célèbre et blonde Barbie. Plus "fiancée de Chucky" que mannequin peroxydé, le jouet a été largement boudé par les petites filles. 

Cette exposition avait tout pour être une réussite et devait se dérouler jusqu'en février... il reste donc à espérer qu'elle ne fera pas un "Flop".      

Poursuivre votre lecture sur ces sujets
design culture insolite expositions événements sorties et loisirs