St Etienne : les supporters stéphanois très remontés contre les Verts

Publié le Mis à jour le
Écrit par Philippe Bette .

Le derby perdu contre Lyon a laissé des traces à Geoffroy-Guichard, comme dans les esprits. La Ligue de football examine jeudi les incidents qui ont émaillé la rencontre. De lourdes sanctions disciplinaires sont à prévoir. L'humiliation de la défaite (0-5) ne passe pas auprès des supporters.        

Le derby ASSE-OL, perdu par St Etienne (0-5), a laissé des traces à Geoffroy-Guichard, dans le stade, comme dans les esprits .Si l'entraîneur des Verts s'est excusé dans un tweet, l'humiliation de la défaite (0-5) ne passe pas auprès des supporters.



##fr3r_https_disabled##  



Il y a d'abord les exactions commises dans le stade par les supporters lyonnais. Sièges arrachés, toilettes saccagées... Les lyonnais déchaînés ont laissé derrière eux un paysage de désolation. St Etienne métropole a décidé de porter plainte contre X pour des dégâts qui pourraient s'élever à 40 000 euros. Au delà des poursuites pénales individuelles, c'est l'OLympique Lyonnais qui paiera la facture quoi qu'il en soit. Le club s'y est engagé par communiqué même "s'il condamne toutes formes de violences et l'attaque des supporters lyonnais par les supporters stéphanois avec des jets de projectiles" et de pierres.





Les échauffourées entre supporters des deux camps, qui ont débuté bien avant la rencontre, ont fait une quinzaine de blessés. L' OL déplore officiellement trois blessés parmi ses supporters. La police scientifique a procédé à des prélévements ADN pour identifier les auteurs de ces affrontements. Des poursuites sont d'ores et déjà envisagées.  



Les supporters ultras affichent leur colère 

Les banderoles déployées dans les tribunes de Geoffroy Guichard pendant le match, prônant explicitement la haine, devraient valoir des poursuites à leurs auteurs.







Les fumigènes introduits dans le stade et l'envahissement de la pelouse par les supporters stéphanois pourraient entraîner de lourdes sanctions. La commission de discipline de la Ligue de football professionnel va débuter l'instruction sur les incidents dès jeudi. Roland Romeyer, le président du club, doit se rendre à Paris pour plaider la cause du club devant les instances.





Mardi après-midi, la séance d'entraînement à l'Etrat a été boycottée par les supporters stéphanois après la correction administrée à domicile (5-0) par Lyon. Les ultras ont même déployé une banderole géante pour exprimer leur colère : Ils expriment leur honte d' "une humiliation historique" et se montrent insultants à l'encontre de leur club, visant tout à la fois dirigeants et joueurs...


       





            
Tous les jours, recevez l’actualité de votre région par newsletter.
France Télévisions utilise votre adresse e-mail pour vous envoyer la newsletter de votre région. Vous pouvez vous désabonner à tout moment via le lien en bas de ces newsletters. Notre politique de confidentialité