• FAITS DIVERS
  • SOCIÉTÉ
  • DÉCOUVERTE
  • ECONOMIE
  • CULTURE
  • SPORT

Lyon: visite mouvementée pour la ministre de la Santé Agnès Buzyn

La ministre de la santé Agnès Buzyn a inauguré le pavillon H de l’hôpital Edouard-Herriot à Lyon, vendredi 5 avril; une journée mouvementée pour la ministre. / © Sophie Valsecchi / France 3 Rhône-Alpes
La ministre de la santé Agnès Buzyn a inauguré le pavillon H de l’hôpital Edouard-Herriot à Lyon, vendredi 5 avril; une journée mouvementée pour la ministre. / © Sophie Valsecchi / France 3 Rhône-Alpes

La ministre de la santé Agnès Buzyn était en déplacement à Lyon vendredi 5 avril, pour inaugurer le pavillon H de l'hôpital Edouard Herriot. Elle n'a pas croisé directement les deux manifestations pour le climat et pour les urgences de Valence qui se tenaient à l'extérieur.

Par Renaud Gardette

La visite était programmée de longue date: Agnès Buzyn, ministre de la Santé, a inauguré le pavillon H de l'hôpital Edouard Herriot à Lyon. Il a ouvert ses portes en septembre 2018 après 4 ans de travaux. 900 professionnels accueilleront à terme près de 30.000 patients par an.

Le bâtiment de 18.000 m2 regroupe la grande majorité des activités chirurgicales au sein d’un bloc ainsi que les soins critiques, sur un plateau technique central capable de gérer 18.000 interventions par an.
 

Mais à l'extérieur, plusieurs manifestants ont tenté d'interpeller la ministre.

Il y eut tout d'abord le rassemblement des activistes écologistes Youth for Climate, qui voulaient insister sur le chiffre de 3 enfants sur 4 qui respirent un air pollué; une situation qui serait à l’origine de 48.000 décès par an en France, et de 2 morts / jour à Lyon selon eux. Une rencontre a finalement eu lieu avec le directeur de cabinet de la ministre.
 
 

Autre manifestation, les infirmières en grève du service des urgences de l'hôpital de Valence (Drôme), venues tout d'abord interpréter à nouveau leur single au succès retentissant, filmé et retransmis sur twitter par nos confrères de Radio Scoop:
 
 

La ministre a ensuite rejoint le Préfet de région et le Maire de Lyon Gérard Collomb avenue Berthelot, après la découverte d'une vingtaine de croix gammées et de tags racistes sur des commerces et des murs du quartier.
 


 


 

Sur le même sujet

L'oeuvre des pupilles des pompiers (ODP)

Les + Lus