• FAITS DIVERS
  • SOCIÉTÉ
  • DÉCOUVERTE
  • ECONOMIE
  • CULTURE
  • SPORT

METEO. 30 degrés à Grenoble et Chambéry, premier pic de chaleur de l'été attendu ce week-end

Photo d'illustration / © FTV.
Photo d'illustration / © FTV.

Il va faire chaud à l'occasion de ce long week-end de l'ascension. Les températures devraient frôler et parfois même dépasser les 30 degrés, notamment à Grenoble et Chambéry. Une première "bouffée d'été"...

Par Yann Gonon

Le thermomètre devrait fortement grimper dans les prochaines heures nous promet Météo France, pour un premier aperçu de l'été qui tombe bien puisqu'il correspond au long week-end de l'ascension. Les 30 degrés seront atteints et même dépassés en Isère et en Savoie.

+ 5 à 6 degrés demain jeudi 30 mai, puis à nouveau + 5 degrés vendredi, au total le mercure devrait faire un bond de 10 à 12 degrés en deux jours pour nous propulser... en été ! Un véritable "pic de chaleur" explique Serge Taboulot, responsable du bureau de Météo France à Saint-Martin-d'Hères, près de Grenoble. Les températures devraient ainsi être d'une dizaine de degrés supérieures aux normales saisonnières.

C'est en Isère et en Savoie qu'il devrait faire le plus chaud. Les températures devraient "frôler" les 30 degrés vendredi et même les dépasser à Grenoble, Vienne ou encore Chambéry. Du côté de la Haute-Savoie, le thermomètre, un peu plus raisonnable, pourrait afficher jusqu'à 28 degrés à Annecy mais pourrait approcher les 30 du côté d'Annemasse et du Léman.
 
Un pic de chaleur va concerner l'ensemble du pays. / © Météo France
Un pic de chaleur va concerner l'ensemble du pays. / © Météo France

Ce "pic de chaleur" n'a cependant "rien d'exceptionnel" tempère Serge Taboulot. Il correspond en tout cas à l'arrivée de "l'été météorologique" fixé sur le calendrier au 1er juin.

Du côté du ciel, le soleil devrait briller assez généreusement sauf sur les plus hauts massifs où pourraient se développer quelques cumulus.

Cette première incursion dans l'été ne devrait malheureusement pas être très longue. Une dégradation orageuse pourrait toucher la région avec des températures orientées à nouveau à la baisse dès lundi.
 

Sur le même sujet

Interview Jean-François Julliard, Greenpeace

Les + Lus