Le Mont Granier n'en a pas fini avec le risque d'éboulements à Chapareillan (Isère)

© @coz_sudest
© @coz_sudest

A l'occasion d'une réunion qui s'est tenue à Chapareillan, la Préfecture de l'Isère a fait le point sur les risques d'éboulements au Mont Granier. Une importante écaille rocheuse menace encore la zone comprise entre Isère et Savoie. 

Par RG avec communiqué

Cette réunion, qui a eu lieu lundi 9 mai, a rassemblé tous les services de l'État (gendarmerie, Direction Départementale des Territoires, service de Restauration des Terrains de Montagne), le SDIS, le Conseil départemental de l'Isère et la commune de Chapareillan.

La situation géologique

Après un éboulement de 15.000m³ sur la face Nord Est du Mont Granier, le 29 avril dernier, un nouvel éboulement de 30.000m³ s’est déroulé le 7 mai à une altitude de 1.800m.

Le diagnostic identifie désormais "un risque de nouveaux éboulements rocheux potentiel de plusieurs compartiments, de 40.000m3 et 10.000m3 avec différents degrés d’instabilité".

Les menaces

• Aucune menace ne pèse sur les habitations
• La piste forestière en aval est susceptible d’être impactée directement par des chutes de pierres.
• En cas de pluie importante, la RD285 pourrait être impactée par des coulées de pierres provenant de l'éboulement.

Les mesures 

RTM (Restauration des Terrains de Montagne) va poursuivre son suivi du phénomène géologique, notamment avec la pose de nouveaux instruments et la poursuite des prises de vue en lien avec la base d’hélicoptère de la Sécurité civile.

En complément des arrêtés municipaux de Chapareillan et d’Entremont-le-Vieux, "des interdictions complémentaires vont être prises sur l'activité de spéléologie sur l'ensemble du Mont Granier, avec des contrôles de la gendarmerie nationale. Les manifestations sportives sont déconseillées sur la voirie et les chemins environnants".

A lire aussi

Sur le même sujet

Les + Lus